L'histoire de bureau de Stéphanie St-Jean Aubre, illustratrice et sérigraphe à { l'ensemble vide }

Author:
Publish date:

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?
Je m’appelle Stéphanie St-Jean Aubre. J’ai 27 ans (wish me luck). J’ai grandi à Gatineau. Je suis déménagée à Montréal à 17 ans au grand désespoir de mes parents qui ne m’avaient pas cru quand je leur ai dit à l’âge de 5 ans que j’irais à Montréal first thing après le secondaire. Je rêvais d’être une enfant de la télé; tu connais pas ma face, donc, j’ai échoué. J’ai étudié en théâtre pour ensuite faire un BAC en Beaux-Arts (comme ma grande sœur) à l’Université Concordia. J’habite à Hull depuis 2012 (bin kin) d’où je dessine les images que j’imprime pour ma compagnie d’illustration et de sérigraphie L’ensemble vide aka l’{}. Je fais aussi de la performance, de l’installation, du service traiteur et je rêve encore des fois d’être comédienne.

Votre emploi actuel:
Le très in: artiste multidisciplinaire.

Dans quelle ville
Hull. À côté d’Ottawa. Dans Gatineau.

Un mot pour définir quel type de travailleur vous êtes:
Autonome. Solitaire?

Quels outils sont essentiels à vos vies (app, logiciel)?
Je ne suis pas très techno. Je suis très papier-crayon. Donc, mon ordinateur. Photoshop. Mon téléphone? Un scanner. Netflix... quand je dessine. Et quand j’imprime des grandes quantités. We transfer.

À quoi ressemble votre espace de bureau?
J’ai deux espaces de travail: un petit bureau à la maison, tout simple, où traînent papiers, tasses, parfois des jouets pour enfants, une vieille malle avec mon inventaire de t-shirts et beaucoup de stylos noirs à pointe fine. Je le partage avec mon amoureux. Je viens de déménager d’une maison à un appart, alors je n’ai plus d’atelier de sérigraphie chez moi. Ni à Hull. C’est embêtant. :s Je partage un atelier au famous 5445 de Gaspé avec des artistes débiles: Jason Cantoro, Noémie Ouimet Meloche, Alice Jarry, Todd Stewart (Sérigraphie 514 à Montréal) Des grosses fenêtres, de la poussière, du stock à plus finir, de l’encre. Un atelier partagé quoi. Disons que la distance n’est pas idéale, mais que ça fait pour l’instant.

Qu’écoutez­-vous comme musique en travaillant?
Comme j’ai besoin d’être très stimulée pour ne pas m’endormir, j’écoute souvent des séries, des films ou des émissions de cuisine en travaillant. Sinon, ça passe du Rihanna dans le tapis à Loudon Wainwright, Françoise Hardy, Lana Del Ray et Boyhood. Large.

Avez­-vous une façon d’organiser vos journées pour optimiser votre travail?
C’est dur; mes journées diffèrent beaucoup l’une de l’autre. Me lever tôt. Commencer tôt; si je glande le matin, tu viens de me perdre pour la journée. Travailler longtemps et tard quand on n’a pas les kids. Faire de mon mieux.

Quels trucs donneriez­-vous pour améliorer la productivité?
Faudrait que je me le donne: lâcher les réseaux sociaux.

Vous êtes meilleurs que vos collègues de travail pour:
Préparer un sweet ass repas avec un frigo vide. M’endormir.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné?
- « Follow the fun. » (quand ça jive pas, switche, fais autre chose, mais fais toujours quelque chose). - Ghostshrimp, illustrateur et fondateur de la Secret Society of the Ghostscouts et concepteur des environnements de la populaire série Adventure Time.
- « Nobody cares if you don’t go to the party. » - Un graffeur inconnu
- Et… ne te compare pas aux autres. (J’ai les amis les plus talentueux du monde. Alors, c’est inspirant. Mais, des fois, c’est décourageant. Mais c’est con. Ça ne devrait pas.)

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps?
Encore: lâcher les réseaux sociaux. Et appeler plutôt que d’envoyer un courriel. Mais dieu que le téléphone m’intimide.

Quelle est votre routine de fin et de début de journée?
Matin: Me lever tôt. Boire un grand verre d’eau citronnée… non, ça c’est Marilou. Post instagram.
(Et une semaine sur 2: faire les lunchs, préparer le déj, aider à habiller…) Workout de 20 minutes. Café. Et go. J’essaye toujours de commencer à travailler ou à me déplacer vers Montréal avant 9am.
Soir: J’essaye de me coucher avant minuit. (Une semaine sur 2, le réveil sonne à 6 :30am) J’écoute une série dans mon lit. Et quand je suis confortable, je me rappelle que mon téléphone est dans mon bureau et que je dois me mettre une alarme. Je me relève. Et me recouche. 7 secondes plus tard, je dors. Idem lorsque je dors sur le minuscule divan dans l’atelier.

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez ­vous pas vous passer?
C’est pas vraiment un gadget, mais ça me sauve beaucoup de temps: un four à t-shirt. Et un « pressure washer ».


facebook.com/-lensemble-vide
» Consulter les archives d’Histoires de bureau