PxPixel
L'histoire de bureau de Christine Béliveau, propriétaire et designer de ENIT - Baron Mag

L'histoire de bureau de Christine Béliveau, propriétaire et designer de ENIT

Author:
Publish date:
Christine Béliveau_header

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?
Je m’appelle Christine Béliveau, « tine » pour les intimes, j’ai 32 ans et toutes mes dents. Je suis propriétaire et designer de ENIT depuis maintenant presque 3 ans. J’ai toujours été passionnée de mode et de design. Je ne savais pas trop comment expliquer ou mettre sur papier ce que je voulais faire dans la vie quand j’étais au cégep ou à l’université. Je m’amusais à dire qu’un jour, j’aurais ma propre boutique car je rêvais d’être mon propre patron! Je savais que je trippais vraiment quand je feuilletais des magazines de design ou quand je regardais des défilés de mode à la télévision (Je rêve d’aller au New York Fashion Week!) et je voulais essayer de trouver quelque chose à faire de ma carrière qui me permettrait de vivre cette passion. J’ai donc fait une technique en architecture et un baccalauréat en marketing et communication, croyant que ça me rejoindrait, mais finalement je n’en ai jamais été assez passionnée.

C’est durant mon congé de maternité en 2012-2013 que j’ai commencé à confectionner des accessoires pour la chambre de mon garçon et pour notre première maison. Puis, j’ai essayé de confectionner quelques sacs à cosmétiques pour ma famille et mes amies et c’est ce qui m’a mené à créer des sacs à main pochettes et à créer ENIT, qui signifie « tine », mon surnom, écrit à l’envers. J’ai ouvert ma boutique etsy en mai 2013 et je me suis un peu fait surprendre par le succès de la boutique. Lorsque je suis retournée travailler après mon congé de maternité, je me suis épuisée à vouloir tout faire alors j’ai dû arrêter toutes mes activités avec ENIT pendant un an. En 2015, ma petite famille et moi sommes déménagées en Estrie et c’est à ce moment que j’ai décidé de me lancer à 100% dans ENIT et d’en faire ma carrière. Je crée des sacs classiques et intemporels qui ne passeront jamais de style. La boutique en ligne est ouverte depuis janvier et je ne pourrais pas en être plus fière!

Votre emploi actuel:
Je suis propriétaire et designer de ENIT. Je travaille aussi encore quelques heures par semaine dans une boutique de Sherbrooke pour m’assurer un certain revenu durant le démarrage de mon entreprise.

Dans quelle ville:
Sherbrooke. Tous les sacs et chandails en coton ouaté ENIT sont confectionnés à Windsor, à 20 minutes de chez moi.

Un mot pour définir quel type de travailleur vous êtes:
J’ai besoin d’avoir mes propres défis pour me sentir motivée dans mon travail et c’est pourquoi j’ai fondé ENIT. Même si je respecte très bien l’autorité, je n’aime pas travaille pour quelqu’un d'autre. C’est mon petit côté rebelle.

Quels outils sont essentiels à vos vies (app, logiciel)?
Mon iPhone, mon Macbook (qui est tellement dû pour être changé! Quelqu’un en a un à donner? Pas trop vieux? ahah!). Pour les applications, eh bien c’est par Facebook et Instagram que je communique avec mes clientes alors ça m’est vraiment indispensable! Et aussi l’application de SquareSpace qui me permet de faire le suivi de mes commandes et de mon site web à partir de mon iPhone.

À quoi ressemble votre espace de bureau?
Je travaille de chez moi et à partir de certains cafés pour l’instant. Je rêve du jour où j’aurai un espace juste pour ENIT.

ENIT_2

Qu’écoutez­-vous comme musique en travaillant?
Souvent, la télévision joue en background chez moi et on y fait jouer des émissions de rénovation ou de décoration (SURPRISE!) Sinon, lorsque je suis dans un café, j’aime beaucoup lorsqu’ils jouent du indie et du folk acoustique.

Avez­-vous une façon d’organiser vos journées pour optimiser votre travail?
Je prends toujours quelques minutes pour moi avant de m’attaquer au travail. Je fouine sur Pinterest, sur Facebook et Instagram. Ensuite je lis mes courriels et je marque d’un drapeau ceux qui ne doivent pas être oubliés et que je doit gérer dans la journée. Je fais ensuite une liste des tâches à faire dans la journée et je révise ce que je n’ai pas eu le temps de faire la veille. Puis, j’essaie de faire un tâche à la fois et de ne pas trop m’éparpiller.

Quels trucs donneriez­-vous pour améliorer la productivité?
Ne pas s’éparpiller! J’essaie de séparer ma journée en blocs. Des blocs créations, des blocs courriels et téléphones, des blocs commissions, des blocs de publicités et ventes, etc.

Vous êtes meilleurs que vos collègues de travail pour:
M’éparpiller! J’ai beaucoup de difficulté à appliquer la notion des blocs. J’y travaille!

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné?
Quand je panique, mon chum me dit toujours d’arrêter de paniquer mais plutôt de me faire un plan et de passer à l’action. Alors j’essaie de plus en plus de passer à l’action au lieu de stresser car le stress ne fait que m’ajouter des rides!

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps?
Ne pas installer Pinterest sur mon iPhone… mais je l’ai quand même! :)

Quelle est votre routine de fin et de début de journée?
Mon café avant d’ouvrir mon ordinateur le matin et écouter mes émissions hebdomadaires de filles pré-enregistrées quand mon fils et mon chum sont couchés.

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez ­vous pas vous passer?
Mon mélangeur à gâteau KitchenAid! Miam!

enit.ca
facebook.com/Enit


» Consulter les archives d’Histoires de bureau