L'histoire de bureau de Guillaume Perreault, illustrateur et auteur

Author:
Publish date:
GuillaumePerreault_header

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?
Guillaume Perreault, 30 ans, illustrateur. J’ai terminé ma formation en design graphique en 2008 et j’ai ensuite travaillé dans diverses agences de Gatineau et Ottawa. Après quelques années à tâter le design, je me suis rendu compte que ma force réside vraiment dans l’illustration. J'ai débuté par des contrats commerciaux; pub, magazines, pigiste pour des agences, etc. Puis j’ai eu la chance d’illustrer un roman chez La courte échelle, ç’a été le début de mon aventure en édition. Depuis ce temps, j’ai écrit mon premier roman graphique CUMULUS et mon second sera publié chez La Pastèque au printemps 2016.

Votre emploi actuel:
Encore illustrateur et j’en suis à mes débuts en tant qu’auteur. Bon, je n’ai malheureusement pas de jet privé, mais j’ose croire que je me débrouille bien à date.

Dans quelle ville:
Je suis originaire de Rimouski, mais Gatineau est ma terre d’accueil.

Un mot pour définir quel type de travailleur vous êtes:
Cérébral? Je passe un bon moment dans la douche le matin à « planifier » ma journée, un meeting avec moi-même si on peut dire. Ensuite je croquisse très peu, je suis plutôt du genre à explorer et débattre les différentes idées dans ma tête pour passer à l’action une seule fois. Je déteste recommencer.

Quels outils sont essentiels à vos vies (app, logiciel)?
Côté logiciel: Photoshop, Illustrator et InDesign (je monte mes livres moi-même, j’ai de la difficulté à déléguer!). Sinon internet, pour procrastiner et pour la musique. Coté physique mon calepin et un crayon, ça c’est obligatoire.

Atelier (1)

À quoi ressemble votre espace de bureau?
C’est la plus grande des pièces de mon 4 et demi. Mur noir et blanc, mes BD favorites, mon bureau avec mon ordi et ma tablette graphique et de l’autre coté mon bureau papier et crayon. C’est « relativement » propre, mais ça devient vite chaotique.

Qu’écoutez­-vous comme musique en travaillant?
Ouf… En travaillant, je dirais quelque chose d’ambiant, ou prog rock par exemple. J’adore l’instrumental quand je travaille, les paroles ont tendance à me déconcentrer. Sinon j’adore le métal (pas le scream, le stoner ou du classique), le rap, rock, indie et un bon p’tit jazz de temps à autre.

Avez­-vous une façon d’organiser vos journées pour optimiser votre travail?
Malgré mes réunions dans la douche le matin, la journée est plutôt aléatoire. Mais en gros le matin je réponds aux courriels et je me réserve le reste de la journée à produire. Avec une pause diner/netflix le midi pour décompresser.

Quels trucs donneriez­-vous pour améliorer la productivité?
Seigneur, j’aimerais bien être plus focusé sur mon travail, moins procrastiné. Sinon, un essentiel selon moi c’est un petit calepin. Même avec tous les calendriers, apps, logiciels qu’on a maintenant sur notre ordi et sur notre téléphone je trouve que le petit calepin et un crayon c’est encore le meilleur. Esquisses, notes, rendez-vous, idées, liste d’épicerie… Moi je trouve qu’il n’y a rien de mieux pour décrocher qu’un simple petit calepin.

Vous êtes meilleurs que vos collègues de travail pour:
Tout. Bon, je travaille seul, c’est pas dur à battre.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné?
C’est quétaine, mais c’est de persévérer. Surtout dans le domaine des arts et de l’écriture. Ce sont des carrières très difficiles et c’est facile d’y perdre espoir. Mais, si votre travail est bon et que vous y mettez du coeur ça vous reviendra. Peut être pas demain, ni l’an prochain, mais ça viendra.

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps?
Comme j’ai dit, je suis pas mal cérébral. J’analyse beaucoup un problème ou un dessin avant d’exécuter quoi que ce soit pour éviter les erreurs, modifications ou imprévus.

Quelle est votre routine de fin et de début de journée?
Un déjeuner de fruits, une course de 10 km, prendre mes repas en photo, de la méditation et dormir à 19h. Ah non, c’est la vie de Marilou ça. Honnêtement je ne suis pas vraiment de routine, mais j’ai absolument besoin de sortir de mon studio à chaque jour pour socialiser.

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez ­vous pas vous passer?
Je suis zéro gadget. Le strict minimum. Sinon je dirais quelque chose en lien avec la musique: iPod, casque d’écoute… etc.

guillaumeperreault.com
facebook.com/guillaumeperreaultillustration

» Consulter les archives d’Histoires de bureau