Kopula collectif | Le design pour se réconcilier avec l'hiver

Author:
Publish date:
Social count:
69
Quartiersdhiver2015_MaryseBoyce_7886

Le tout nouveau collectif Kopula, qui présentera en mars l'événement Nordicité 2016, croit qu'il est temps de mettre le design à profit pour changer notre rapport négatif à l'hiver.

L'hiver irrite une importante frange de la population, qui ne rêve que de se sauver dans le Sud et qui, à défaut de pouvoir le faire, chiale sur ladite saison. « C'est comme une façon de démoniser l'hiver, déplore Caoimhe Isha Beaulé, fondatrice de Kopula. On ne questionne pas nécessairement la façon dont on a adapté nos villes. Et c'est peut-être pour ça que l'hiver, c'est chiant, parce qu'on essaie de vivre de la même façon qu'on vit l'été. »

Montréal est l'une des 22 villes UNESCO du design. Pour Kopula, qui désire « créer un mouvement » et « s'intéresser au design dans un contexte nordique », il s'agit là d'une raison de plus de tenter l'expérience.

Parce que « la force du design, c'est d'imager des concepts, de rendre palpable aux gens [certaines réalités] », affirme Marie-Hélène Roch, chargée des communications au sein du collectif. Des initiatives visant à créer et renforcer « un sentiment d'appartenance à la ville d'hiver », comme l'a fait Edmonton avec l'initiative Winter cities shake-up l'année dernière, pourraient profiter de l'abondance des étudiants en design s'ils étaient faits à Montréal.

« On se rend compte qu'il y a beaucoup d'initiatives en termes de design nordique qui se [font] », notamment dans les universités, affirme Caoimhe Isha Beaulé, aussi chargée de projet pour le collectif. « Il y a plein de petites choses qui se passent, mais rien qui les relie ensemble. C'est ça que nous on veut faire. » Un désir de créer une constellation avec ces initiatives isolées mais brillantes.

Quartiersdhiver2015_MaryseBoyce_7913

D'abord séduite par le concept d'arctic design lors d'un séjour en Finlande pour ses études en 2013-2014, Caoimhe Isha Beaulé revient à Montréal avec l'intention de l'appliquer et de le réfléchir pour le Québec. Cette notion de design arctique, touchant autant les politiques, les entreprises que les citoyens, est née en 2012 en Finlande et vise à réfléchir le design durable en contexte arctique. Elle fait désormais partie des politiques de développement du gouvernement finnois.

En faisant ses recherches, Caoimhe découvre « que le concept d'arctic design fait partie d'un concept plus large, qui est la nordicité », un terme créé par Louis-Edmond Hamelin, spécialiste du nord québécois auquel il a consacré une grande partie de sa carrière.

Cette nordicité est donc placée au coeur de Kopula, et les membres du regroupement, tous issus de différentes branches du design, amènent différents points de vue. « C'est vraiment la force du collectif, insiste Marie-Hélène Roch. On a tous nos spécialités, et en même temps on a une thématique qui nous rejoint: le concept de la nordicité, de l'adaptation à l'hiver et comment approcher ce concept-là au quotidien. »

kopula_equipe

Kopula est donc formé de Caoimhe Isha Beaulé, étudiante à la maîtrise en design et complexité à l'Université de Montréal, et Marie-Hélène Roch, étudiante à la maîtrise en études urbaines à l'INRS. Kati Peltola, Finnoise ayant étudié le Design Art à Concordia, assure la direction artistique avec Éliot B. Lafrenière, détenteur d'un bacc en design graphique. Kassandra Bonneville, coordonnatrice de Kopula et graduée en architecture s'intéressant aux communautés autochtones dans le Nord du Québec, complète le collectif.

Et pourquoi Kopula?
« En anglais, ça veut tout simplement dire faire la connexion et la liaison entre des choses. Nous c'est ça qu'on fait: on connecte et on lie des initiatives de design nordique. », explique Caoimhe Isha Beaulé. Marie-Hélène Roch ajoute que la traduction polonaise de Kopula, coupole, et son imagerie de dômes a achevé de les convaincre. « Notre seul hic, c'est que ça fait aussi référence à copulation », une autre forme de connexion, ajoute Caoimhe Isha Beaulé en riant: « On fait l'amour à l'hiver! »

DeambulationPatsy_3janv2016_MaryseBoyce_05_9096

En route vers Nordicité 2016
Comme premier événement, c'est donc à un colloque et une charrette de design (soit « une période intensive d'idéation pour répondre à une problématique, à un enjeu », de spécifier Marie-Hélène), que nous convie Kopula. Le but avoué: réfléchir la nordicité dans le contexte de Montréal, et par rapport au design arctique en Finlande (la Arctic Design Week de Rovaniemi se déroulant la semaine précédente). Ce sont « deux sociétés nordiques, mais qui abordent peut-être cette thématique-là différemment, ou peut-être de façon convergente », expose Marie-Hélène Roch. Chose certaine, ces disparités et similitudes seront étudiées et discutées entre les participants et conférenciers. C'est donc un rendez-vous début mars pour réfléchir à ce sujet riche en questions, et en réponses à construire.

Parce que si les changements climatiques bouleversent l'ordre des saisons établi et le rend plus abrupte, parfois chaotique, il est d'autant plus important de réfléchir à l'hiver et à notre adaptation à celui-ci. « Quand t'es dans un climat nordique, ça amène à ce que tu développes des outils, des stratégies, et que tu doives faire face à 4 saisons, constate Marie-Hélène Roch. C'est aussi de voir comment on peut amener à ce que les transitions soient faites », notamment pour se réconcilier avec l'hiver.

Kopula
regards sur le nord
site officiel | facebook | twitter | instagram

Nordicité 2016
4 au 12 mars 2016
Université Concordia

Crédits photos extérieures: Maryse Boyce
Crédits photos d'équipe: Kopula collectif