L'histoire de bureau d'Isabelle Guimond, artiste - Baron Mag

L'histoire de bureau d'Isabelle Guimond, artiste

Author:
Publish date:
ma-face

Isabelle Guimond vit et travaille à Montréal. Son travail a été présenté au Québec, aux États-Unis et au Mexique. Récipiendaire 2013 de la bourse d'excellence FARE, elle fut en 2014 finaliste à la Bourse Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain et récipiendaire de la bourse de la Fondation Sylvie et Simon Blais. Au cours des dernières années, son travail a été présenté à la Galerie de l'UQAM, à la Galerie B-312 (où elle a participé à une table ronde sur la peinture actuelle), à la Galerie Les Territoires, au Centre des arts actuels Skol, à la Maison de la culture Maisonneuve et à la Galerie Simon Blais.

Isabelle Guimond présentera un échantillon de son travail dans le cadre de l’exposition collective B5 pour les cinq ans de Baron (le vendredi 20 novembre au 2069, Parthenais, Montréal). Voici son histoire de bureau.

Qui es-tu et quel est ton parcours?
Je prends le pari d’une peinture engagée, chargée et porteuse d’idées. Mon travail pictural valse entre une critique sociale de notre mode de vie et un récit intimiste proche de l’autofiction. Entre le saisissement d’une représentation photographique et son dessaisissement dans l’acte de peindre. Entre la nécessité de raconter le monde dans lequel je vis et les contingences inhérentes au travail de la matière. Je viens de terminer une résidence d’exploration à L’Écart en vue de l’exposition Filles debouttes! qui aura lieu en mars 2016 (avec Christine Major et Gabrielle Lajoie-Bergeron) ainsi qu’une résidence d’été à la Galerie B-312 où, à partir d’images de blogues d’adolescentes, je tente de mettre en lumière la vision que les adolescentes portent sur elles-mêmes et par corrélation, sur le monde. Les pièces présentées dans l’exposition pour le 5e de Baron proviennent de cette résidence. En décembre 2015, je vais réaliser une autre résidence d’artiste au centre Sagamie où je souhaite explorer une approche hybride mêlant dessin numérique, aérographie et peinture.

Ton emploi actuel:
J’ai une production picturale soutenue et je fais aussi des contrats d’illustration et de graphisme, mais mon principal gagne-pain est mon travail à la Galerie B-312, un centre d’artiste situé dans l’édifice Belgo qui se consacre depuis plus de vingt ans à l’émergence et à la reconnaissance de l’art actuel. J’ai la chance de côtoyer des artistes et d’apprendre énormement par mon travail.

Dans quelle ville:
Montréal

Un mot pour définir quel type de travailleuse tu es:
Vaillante avec une touche folichonne.

Quels outils sont essentiels à ta vie (app, logiciel, etc.)?
Photoshop, InDesign, Procreate, Sketches, Wunderlist… Mais les seuls réellement essentiels ça reste: papiers, crayons, pinceaux, pigments…

À quoi ressemble ton espace de bureau?
Un doux mélange d’ergonomie et de joyeux bordel! Depuis peu, mon atelier est chez moi, alors j’ai besoin d’une pièce multifonctionnelle. J’ai un coin bureau (écriture, lecture, design graphique) qui est aussi mon salon, un coin atelier et une petite pièce à part pour le rangement de mon matériel et de mes tableaux.

atelier

bureau-01

Qu’écoutes-tu comme musique en travaillant?
Quand je travaille debout, j’écoute de la musique que je connais peu ou que j’aime moins, ça me garde dans un état de tension, dans un espèce d’inconfort stimulant. C’est souvent des playlists Songza de dance instrumentale. Sinon, ça vient par périodes! Mon iTunes vous dirait que j’ai pas mal écouté Tim Blake, Chris and Cosey, Kosmos, Zeki Müren et John Carpenter dans la dernière année.

As-tu une façon d’organiser tes journées pour optimiser ton travail?
Depuis que j’ai un horaire de travail régulier, j’essaie de me lever plus tôt pour pouvoir faire un peu de bureau, d’appels de dossiers et autres poésies de subventions le matin quand mon cerveau est encore mon ami. En revenant du travail, j’essaie de faire des choses plus créatives s’il n’y a rien d’autre d’urgent au programme. Je suis aussi une grande admiratrice des listes.

Quels trucs donnerais-tu pour améliorer la productivité?
Être organisé dès le départ et ne pas perdre de vue l’objectif principal ainsi que les échéances. Travailler en bloc de temps de 25 ou 30 minutes, combiné (pour les cas extrêmes de procrastination) à l’application selfcontrol, qui bloque pendant un temps notre accès à certains sites.

Tu es meilleure que tes collègues de travail pour:
Trouver des solutions dans divers domaines. Je suis pas mal débrouillarde et je déteste ne pas savoir faire quelque chose (avoir une grosse tête dure, ça peut parfois être utile)

Quel est le meilleur conseil qu’on t’ait donné?
Savoir lâcher le morceau. (Avoir une grosse tête dure, ça peut parfois nuire ☺) Sinon, avoir une bonne attitude, être smatte.

Quel est ton meilleur truc pour sauver du temps?
Prendre le temps qu’il faut pour bien faire les choses. On perd toujours plus de temps à refaire quelque chose que de bien le faire la première fois, même si ça semble long. Sinon, je n’hésite pas à collaborer, à demander conseil et à aller chercher des ressources extérieures.

Quelle est ta routine de fin et de début de journée?
Attendre que mon chum se lève pour faire le café (le mien est moins bon, paraît-il), et aller au lit quand je cogne des clous.

Mis à part ton ordinateur et ton téléphone, de quel gadget ne peux-tu pas te passer?
Mon appareil-photo, ma tablette graphique, mon projecteur numérique, mon airbrush, ma machine à tattoo, ma carte de bibliothèque et depuis peu, ma tablette de boomer (iPad).

Isabelleguimond.ca
isabelleguimond.tumblr.com