La créatrice MÉLA présente sa première collection de luminaires - Baron Mag

La créatrice MÉLA présente sa première collection de luminaires

Author:
Publish date:
Social count:
0

Autosuffisants et portatifs, ces luminaires de verre et de béton se veulent comme de la joaillerie pour la maison qui a pour fonction d’éclairer. Ces pièces uniques offertes en cuivre, inox ou bien en acier noir conviennent à tous les styles d’intérieurs tout en y apportant une touche industrielle et résolument moderne.
Nous pensons que ces luminaires intégralement réalisés à la main au Québec pourraient intéresser vos lecteurs et alors que s’en vient le temps des fêtes.

De la joaillerie pour la maison
MÉLA, c’est l’histoire d’une artisane-verrière basée à Montréal habitée par le travail du verre. Fusion, assemblage, travail à froid, facettage… l’art de ce noble et fragile matériau est pour elle le moyen de façonner des pièces uniques dites « bijoux » qu’elle définie alors comme « un bel objet qui a pour fonction être portable ».
De la même façon, elle souhaite nous offrir désormais des bijoux pour notre espace, le luminaire étant pour elle « un bel objet décoratif qui a pour fonction d’éclairer ». Câbles, blocs de verre, ampoule, couleur, verre et lumière, le luminaire par l’oeil de MÉLA est né !
Autosuffisants. Accrochez. Branchez !
Nés de son amour pour la décoration, ces luminaires de verre et de béton ont été créés dans une approche fonctionnelle, chère à la créatrice. Pendentifs, colorés et lumineux, comme une touche finale à un décor, un point d’exclamation, ces pendentifs luminaires sont autosuffisants et portatifs. Le verre, toujours en vedette, habille l’objet et se transforme selon la lumière du jour tandis que le béton, utilisé ici comme abat-jour, complémente à merveille le verre par sa couleur et sa texture
uniques. Le tout est associé au métal pour un fini plus sérieux, industriel et résolument moderne.
Une décoration lumineuse, qui habille l’espace de jour par son coloris, et de soir en l’allumant. Les luminaires sont offerts en cuivre, en inox ou bien en acier noir, pour des combinaisons classiques, neutres, pastels, chaudes et froides, selon les intérieurs de chacun.

MÉLA
Le nom MÉLA vient des premières syllabes du nom de l’artiste-verrière Mélanie Laplante. En langage sanskrit il signifie « réunir, rassembler ». Utilisant la technique de fusion pour former ses pièces et mélanger ses couleurs, l’artiste fusionne le verre à haute température. Fusion, réunir, rassembler, voilà un nom on ne peut plus parfait pour cette artiste-verrière au savoir-faire incomparable.
Artisane depuis 1998, elle apprend son art de grands artisans bijoutiers accomplis au Costa Rica. Travaillant alors l’argent puis le cuir, elle mélange les différentes méthodes de façon bohème. En 2000, vint l’apprentissage de la céramique au beau milieu de la ville de Lima au Pérou. Lors d’essais pour différentes glaçures, elle tente d’y insérer des morceaux de verre, des éclats… Ce fut le
coup de foudre ! Entrée dans l’univers du verre comme on entre en dévotion, elle ne le quittera plus. Finalement, c’est en 2007 qu’elle propose sa première collection de bijoux signés MÉLA.

à la Boutique Articho à Montréal.

source: communiqué de presse