Signalétique: entre fonctionnalité et créativité

Author:
Publish date:

La multidisciplinarité dans la conception des espaces encourage le travail collaboratif de plusieurs professionnels. À titre indicatif, dans le domaine de la construction, des architectes, des designers d’intérieur et d’autres intervenants coopèrent à la réalisation de projets en profitant de l’expérience, des connaissances et de la créativité de chacun. Néanmoins, en début de conception, un participant se fait trop souvent discret: le concepteur de la signalétique de bâtiment. Sous-estimée ou encore méconnue, la signalétique revêt une importance cruciale dans l’aménagement de nos espaces. Elle représente une plus-value au design et permet aux usagers de s’orienter aisément. Régulièrement pensée et réalisée en fin de projet, elle a avantage à être réfléchie parallèlement au design des espaces. Présentation rapide sur cette captivante discipline, qui fait appel tant à la fonctionnalité qu’à la créativité.

Au-delà de leurs qualités conceptuelles et constructives, les projets doivent permettre aux usagers de naviguer et de s’orienter facilement dans les espaces physiques. Force est d’admettre que même un projet dont les circulations sont bien réfléchies peut représenter un réel défi d’orientation pour un usager. Dans ce cas, la signalétique de bâtiment devient essentielle, permettant à l’utilisateur de se repérer et d’atteindre le lieu désiré. Le rôle de la signalétique est donc avant tout d’ordre fonctionnel. Elle doit guider les déplacements de l’usager à l’aide de points de repère visuels ou encore de représentations cartographiques. Visible, simple et efficace, elle autorise l’utilisateur à être autonome à l’intérieur des espaces. Parmi les nombreuses caractéristiques d’une signalisation fonctionnelle réussie, on remarque que les informations contrastent avec leur contexte, la position permet une vision en position debout autant qu’assise et les indications s’adressent au plus large groupe d’utilisateurs possible. De ce fait, certains concepteurs vont prioriser l’utilisation d’icônes, plus facilement compréhensibles et reconnaissables.

Également, le rôle de la signalétique comprend un volet identitaire, esthétique et expérientiel. Bien conçus, les éléments signalétiques contribuent au design du bâtiment et y apportent des points d’intérêt visuels. Ils participent à l’expérience de l’utilisateur et à la conception d’ambiances variées: dynamiques, ludiques, sobres ou épurés. Dans les espaces commerciaux ou les édifices à bureaux, les propriétaires peuvent aussi bénéficier de la signalétique pour renforcer leur image de marque ainsi que l’identité de leur compagnie. Les éléments signalétiques peuvent être réalisés dans le même esprit que le branding de l’entreprise, contribuant à la cohérence de l’ensemble de l’identité graphique.

La ligne étant mince entre l’originalité et la distraction, le concepteur doit garder en tête que la signalétique a d’abord un rôle fonctionnel, voire même sécuritaire. Par moment, les utilisateurs dépendent entièrement de ces systèmes d’orientation. Véritables guides, les éléments signalétiques chorégraphient les mouvements des usagers, tout en les rassurant dans leurs déplacements. L’équilibre entre la créativité et la fonctionnalité devient donc difficile à atteindre et constitue un réel défi. Une signalétique équilibrée est optimale, c’est-à-dire compréhensible tout en étant attrayante.

Pour les curieux, le designer graphiste Ruedi Baur est un bel exemple de concepteur qui a su marier fonctionnalité et créativité. Il a participé à la réalisation de nombreux projets de signalétique de bâtiment, dont le centre Pompidou à Paris et The New School à New York. Ces exemples démontrent qu’en façonnant les déplacements des usagers, la signalétique constitue un outil informatif qui peut, avec l’aide de concepteurs créatifs, constituer un élément contributif du design d’un bâtiment.

Sources des images: Intégral Ruedi Baur Paris