L'histoire de bureau de Mügluck, illustratrice

Author:
Publish date:

Les illustrations de Mügluck foisonnent de couleurs et de détails, comme si une seule page ne pouvait contenir l’imaginaire débordant de la jeune femme. Elle présentera ce vendredi, dans le cadre de l’exposition collective B5 pour les cinq ans de Baron, un échantillon de son travail. Voici son histoire de bureau.

Qui es-tu, quel est ton parcours?
Je m’appelle Mügluck, je suis illustratrice. J’ai fait mes études en France aux Beaux-Arts en « Images et narrations ». Tout de suite après mon diplôme, en 2012, j’ai commencé par toquer aux portes des mai-sons d’édition, des magazines et des agences à Paris pour leur présenter mon travail mais peu de per-sonnes m’ont répondu. Personne ne connaissait mon travail, jusque là je n’avais eu que de petits con-trats et personne n’était prêt à prendre ce risque. J’ai donc décidé de faire ma valise et de venir m’installer à Montréal, mes dessins sous le bras. C’est une fois arrivée ici que j’ai eu mon premier contrat pour le New York Times. Aujourd’hui je travaille pour différents magazines comme la revue XXI, The Walrus, Air France magazine, Sunday Book Review (NYT), etc…

Ton emploi actuel:
Illustratrice

Dans quelle ville:
À Montréal.

Un mot pour définir quel type de travailleur tu es:
Lunatique

Quels outils sont essentiels à ta vie (app, logiciel, etc.)?
Pinceaux, encres et papier.

À quoi ressemble ton espace de bureau?
J’ai déménagé récemment dans un nouvel appartement, dans lequel une grande pièce est occupée par mon studio. Je réfléchis en ce moment même à son organisation. Il est certain que je vais séparer mon espace de création, là où je dessine, de mon espace « ordinateur ». Je n’aime pas travailler sur la même table que mon ordinateur, les disques durs et le scanner.
Ce sont deux outils de travail qui ont un rôle et une place différente dans mon processus de création.

Qu’écoutes-tu comme musique en travaillant?
Du jazz, beaucoup de jazz à longueur de journées.

As-tu une façon d’organiser tes journées pour optimiser ton travail?
Je n’ai pas encore trouvé la meilleure façon d’organiser mes journées. Je pense que ça va venir avec le temps, j’essaye différentes choses suivant les semaines, mes contrats et mon humeur. Parfois je me lève à l’aube et je travaille toute la journée jusque très tard le soir, d’autres fois je m’installe devant ma table à dessin à partir de midi et je travaille quelques heures seulement.

Quels trucs donnerais-tu pour améliorer la productivité?
Être passionnée, se lever très tôt et boire du vin.

Tu es meilleur que tes collègues de travail pour:
Passer beaucoup de temps sur une illustration, le nez collé à ma feuille.

Quel est le meilleur conseil qu’on t’ait donné?
« Si tu bloques sur un dessin, changes d’échelle. » Alain Simon, mon professeur aux Beaux-Arts.

Quel est ton meilleur truc pour sauver du temps?
Supprimer mon compte facebook, j’y pense.

Quelle est ta routine de fin et de début de journée?
Je commence toujours la journée par une tasse de café et par consulter mes courriels. Mon bureau étant à la maison je n’ai pas à me déplacer bien loin. Je m’installe ensuite à ma table à dessin et je fais un point sur l’illustration que je suis entrain de faire. Ce que j’ai dessiné la veille et ce que je dois faire au-jourd’hui. Il arrive parfois que je recommence mon illustration le matin même, si je réalise que ce que j’ai fait la veille ne me convient pas. Le soir, quand je pose mon pinceau, je fais un peu la même chose. Je fais un point sur mon travail de la journée et je sors me promener dans le parc en face de chez moi.

Mis à part ton ordinateur et ton téléphone, de quel gadget ne peux-tu pas te passer?
Ma table lumineuse.

behance.net/mugluck

facebook.com/mugluckillustration