Ouverture de l'exposition "Corps Rebelles" aux Musées de la Civilisation - Baron Mag

Ouverture de l'exposition "Corps Rebelles" aux Musées de la Civilisation

Author:
Publish date:

Après des mois d'attente, les musées de la Civilisation à Québec ont accueilli une dizaine de médias à l'occasion de l'ouverture de son exposition dédiée à la danse contemporaine. Outre le célèbre Maurice Béjart, d'autres artistes ont droit à leur vitrine dans un décor sombre et malléable qui plonge le visiteur dans une ambiance feutrée et intime.

« Exposer l'immatériel, l'intangible; donner corps et mémoire aux mouvements des danseurs, à l'écriture du geste; rendre tangible la trace de la danse, exposer un art vivant » c'est que le directeur général des Musées de la civilisation, Michel Côté, a voulu relever comme défi. Pour célébrer les 100 ans de la discipline, l'institution désire recevoir aussi bien les initiés que les néophytes afin de leur faire (re)découvrir des œuvres québécoises et internationales. L'inauguration a été l'occasion pour les concepteurs du projet - du directeur des musées aux artisans de l'exposition - de prendre la parole face aux journalistes et leur expliquer leur démarche: « Nous voulons faire comprendre la danse comme un art émancipateur, un art qui a bousculé les perceptions » explique au micro Coline Niess, chargée de projet de l'exposition.

« Tout qui ce qui existe, existe pour le corps »
Comment montrer des corps en mouvement dans le décor figé d'une salle d'exposition? Comment laisser une trace de cet art intangible? Pour répondre à cette problématique, les concepteurs de l'exposition ont choisi de se concentrer non pas sur une démarche ou un danseur en particulier mais bien sur les installations qui la composent. En effet, leur position, leur emplacement, la manière dont elles englobent le visiteur dans le monde de la danse contemporaine entraine un effet de mouvement: il faut bouger, tourner la tête pour suivre les pas de danse du célèbre Sacre du Printemps ou encore ceux de Louise Lecavalier. Les corps sont des représentations urbaines, politiques, ils sont virtuoses, atypiques, naturels. Six thèmes qui permettent de comprendre comment la danse et ses mouvements « incarne la relation de l'individu avec son environnement et la société ».

Danser « Joe »
Les visiteurs sont invités à prendre part à une expérience de danse immersive conçue et produite par le studio Moment Factory. Guidés par la voix de Ginelle Chagnon, quelques journalistes présents sur place se sont lancés durant une vingtaine de minutes dans une chorégraphie à la fois silencieuse et tonitruante. Inspirée de l’œuvre du chorégraphe Jean-Pierre Perreault, le visiteur sera libre d'enfiler un chapeau, une longue veste et de grosses chaussures noires pour « danser Joe » aux côtés d'autres inconnus. La finale de l'expérience est inattendue. Une bonne manière en tout les cas de démystifier le monde de la danse contemporaine, ses techniques et ses secrets. Parfois, il n'est pas nécessaire de tout comprendre et pouvoir tout expliquer. Il suffit de se laisser porter par son corps aux mille facettes et de ressentir le moment comme il vient à nous. Apprendre à connaitre son corps pour en faire le véhicule de nos idées, de nos sentiments et de nos émotions.

Corps rebelles
Du 10 mars 2015 au 14 février 2016
85, rue Dalhousie, Québec

Crédit photo : Asma El Guezouli