Le défi des histoires intangibles de Caribou, édition créative - Baron Mag

Le défi des histoires intangibles de Caribou, édition créative

Author:
Publish date:
pougne_header

L'édition numérique connait un engouement certain avec les différentes tablettes et liseuses disponibles sur le marché. Quand il est question de créer du contenu interactif et original pour enfants pour ce support toutefois, on peut dire que Caribou, édition créative fait office de défricheuse de ce marché où tout est à créer. Son deuxième produit, Pougne au gré du vent, une histoire sous forme d'application pour iPad où un petit nuage fait des rimes au gré de ses humeurs, a été lancée la semaine dernière. Rencontre avec une équipe qui carbure à la patience, aux stratégies inventives et aux produits de qualité.

C'est avec l'arrivée des tablettes qu'est venue l'idée à Véronique Boisjoly et son conjoint Carl-Frédéric De Celles de fonder une maison d'édition qui se spécialiserait en histoires créées pour ce support. « On veut vraiment amener quelque chose de plus quand on est sur la tablette, des histoires participatives. Donner vie aussi aux personnages secondaires, c'est important dans Renaud [le petit renard] et on le refait aussi dans Pougne. »

Attention aux détracteurs, les gens chez Caribou aiment les livres. À preuve, la première application, Renaud le petit renard, écrite par Boisjoly et illustrée par Katty Maurey, est parue simultanément en version papier chez La Pastèque, qui voulaient eux aussi explorer le numérique. Pour l'éditrice, la tablette vient s'ajouter à « l'éventail de choses auxquelles [les enfants] ont accès » pour développer leur créativité, tout comme la télé peut être une « fenêtre sur le monde ».

S'il est excitant d'explorer un marché où tout ou presque est à définir, l'absence de modèles préexistants rend la tâche plus ardue quand il est question de financement et de promotion. Comme on s'en doute, créer une application demande (beaucoup de) temps et (d')argent. Catherine Bélanger, correctrice de profession, et Luc Dupéré, concepteur-rédacteur publicitaire, n'avaient ni l'un ni l'autre un iPad en 2010, mais aimaient les possibilités du médium. Ils ont donc écrit Pougne au gré du vent, histoire composée de multiples saynètes où l'enfant doit toucher Pougne le nuage pour dévoiler l'indice qui indiquera la rime complétant l'expression. « Ça fait 4 ans et demi qu'on a fait ça », se rappelle Bélanger. « On ne se doutait pas de tout l'argent et le temps qu'il fallait investir après », s'estimant très heureuse que le projet ait été mené à terme.

pougne_froissé

Le programmeur Jean-Nicolas Demers est également fermier et créateur de décors de théâtre de cinéma. Le projet a donc surtout été fait les soirs et les fins de semaine pour un bel exemple de ténacité. Pougne était la première application dont il était entièrement responsable, après avoir participé à l'élaboration de celle de Renaud le petit renard au sein de la défunte compagnie Molécube. « J'étais encore quand même un programmeur assez novice quand j'ai commencé », concède-t-il, mais le projet, sa longue durée et les quatre ou cinq versions qui ont été faites en cours de route lui ont permis de gagner en efficacité. De son propre aveu, le langage pour coder ce type de produit n'est pas trop aride, la difficulté tenant surtout au nombre très vaste de possibilités.

Pour rentabiliser les applications produites, les ventes doivent bien sûr être au rendez-vous et les stratégies derrière aussi. « Renaud était vendue à 9,99$, parce qu'on se disait « On a investi beaucoup de sous, et c'est la même chose qu'un livre qui se vend 20$. » Le vendre à moitié prix nous semblait raisonnable, mais je pense que dans la perception des gens, c'était peut-être [trop] ». Pour Pougne, une nouvelle stratégie est mise en place: les trois premières pages sont offertes gratuitement sur le Appstore, puis les 15 autres sont offertes au coût de 3,49$. « Après, est-ce que les gens vont acheter la deuxième [partie], c'est un pari à faire » explique Boisjoly. « De ce qu'on voit dans le marché, c'est une formule qui semble bien fonctionner, reste à voir si on a raison ou pas. »

La promotion aussi pose un gros défi: « Comment est-ce qu'on fait connaître une application, un produit, quelque chose qui est aussi intangible? » se questionne souvent l'éditrice. « Oui, on peut se fier à nos réseaux, mais est-ce que c'est assez? Il faut essayer de diffuser le plus possible l'information ». Et pour ces nouveaux supports, une belle couverture médiatique ne se traduit pas nécessairement en ventes: « C'est des choses qu'on apprend aussi. »

Difficile, donc, de trouver du financement pour les applications. Boisjoly souhaite « que l'application pour iPad soit vraiment considérée comme un produit culturel, parce que je pense que c'en est un, et qu'il y ait des subventions pour aider les créateurs d'ici ». En ce moment, le produit tombe entre plusieurs catégories de subvention et y est peu éligible.

Une chose est sûre: les projets en attente sont nombreux chez Caribou, édition créative, et une deuxième histoire de Renaud le petit renard, qui se passe l'hiver, paraîtra sous forme imprimée à La Pastèque d'ici la fin 2015.

À suivre de près.

Pougne au gré du vent
Caribou, édition créative
À partir de 3 ans
Éditrice: Véronique Boisjoly
Auteurs: Catherine Bélanger et Luc Dupéré
Illustrateur, narrateur et chef d'orchestre: Olivier Morin.
Programmation: Jean-Nicolas Demers
Animation: Philip Landry
Voix: Charles-Alexandre Théorêt
Bruitage: Olivier Auriol
Soutien au projet: Carl-Frédéric De Celles