14 tendances pour 2015 dans la boule de cristal Baron

Author:
Publish date:

On vous présentait le mois dernier notre dossier 2014 en tops 3 avec les réponses de différentes personnalités. Ces mêmes intervenants se prononcent sur les tendances qui risquent de marquer 2015 dans leur domaine respectif. Les voici.


Communications

Arnaud Granata, Infopresse
L'économie collaborative: la consommation est en train de changer et cela est de moins en moins marginal. En 2015, il va être intéressant de surveiller l'ampleur que va prendre cette façon de consommer et comment les marques et les entreprises vont y répondre. Un livre à lire sur le sujet: celui de l'auteur Jeremy Rifkin, La Nouvelle société du coût marginal zéro.

Suzanne Bourret, Association des agences de publicité du Québec (AAPQ)
L’heure est définitivement à la collaboration entre tous les intervenants. Plus particulièrement en ce qui concerne la relation agence-client, qui est cœur du succès de notre industrie. Chacun devra réfléchir sur la manière d’améliorer ses pratiques et services afin de créer un réel partenariat d’affaires, durable, efficace et ultimement amenant des résultats positifs pour les deux parties.

Audrey Benoit, La boîte à solutions et Haricot.ca
Le contenu de proximité, local et utile, physique et collaboratif. Par exemple, les Ateliers de cuisine, de déco, de bricolage, etc. (Recipease, par Jamie Oliver, l’Espace Ricardo)

Cinéma

Francis Ouellette, FunFilm Distribution
La cristallisation de la vidéo sur demande et du contenu original sur ces plateformes. La relation que les salles devront entretenir avec ce paradigme.

Musique

Marc-André Mongrain, sorstu.ca
Les petits shows surprise, commandités par des compagnies qui veulent rejoindre ce public-cible.

Mélissa Pelletier, Les Méconnus
J'ai l'impression que l'industrie musicale s'en va vers la réinvention, la recherche de solutions. D'après moi, les sorties surprises, les événements funkys et les campagnes publicitaires qui renversent les codes vont nous surprendre en 2015.

Dan Seligman, Pop Montréal
Evan Dubinsky

Jenny Thibault, FME et ONF.
L’hybridation. On mélangera de plus en plus les genres musicaux et avec l’art numérique. Des évènements interactifs où le spectateur aura un rôle actif dans le déroulement du show.

Design

Geneviève Guimont et Luc Bélanger, PARKA - Architecture & Design
L’émergence de nouvelles entreprises qui marient architecture et design, que ce soit design graphique, de produits ou autre est à surveiller. Même des cabinets d’architecture établis depuis plusieurs années emboîtent le pas et on voit apparaître de plus en plus la mention ‘design’ à côté d’architecture. Une tendance qui prendra certainement de l’essor en 2015 et qui mérite qu’on s’y attarde pour en mesurer l’impact sur les pratiques en matière de conception et réalisation de projets créatifs. On espère que ce décloisonnement entre les différentes sphères du design nous offrira de nouvelles perspectives et un potentiel incroyable de créer des projets intégrés où architecture, design d’intérieur, identité graphique se marient à merveille.

Catherine Lazure-Guinard, Nordic Design
À part la couleur de l’année (Marsala) annoncée par Pantone, c’est encore un peu tôt à prédire pour le moment… C’est pourquoi à tous les ans, en janvier, je démarre l’année avec une série d’expo design. Cette année: Formex à Stockholm, Northmodern à Copenhague et Maison & Objet à Paris - Je vous reviens avec une réponse en Février!

Tony Gaudette, Milan
L'imprimante 3D pour des fins personnelles. Son faible coût d'achat et sa facilité d'utilisation. Tout à fait créatif!!

Marion Poirier et Thomas Geissmann, Tshu
Le chic et le pratique sous la même enseigne!

Alimentation

Sarah-Geneviève Perreault, Chez Figue
Le kimchi! Mélange coréen de chou et de piment fermenté qu’on peut utiliser pour rehausser à peu près tout, du grilled-cheese aux légumes grillés. En fait, la lacto-fermentation en général sera de plus en plus populaire. Ce procédé acidifie les aliments, ce qui rend les minéraux plus facilement assimilables. Elle améliore aussi la digestibilité des aliments. Manger des aliments lacto-fermentés est bon pour la santé car ils contiennent davantage de vitamines puisqu’ils n’ont pas été cuits. De plus, les bactéries qu’ils contiennent font le bonheur de notre système digestif. Chez Figue fait d’ailleurs de l’excellent kimchi!

Natalia Ledoux, Café Kopi Luwak
L'engouement pour le café de qualité ne joue pas seulement la carte d’une petite élite subliminale. En effet, on s’éloigne du modèle du café qui ne goûte pas grand chose et des bannières qui stagnent sur leur position de proposer du café “frais” de masse vers des cafés qui nous “allument”, qui nous prennent en otage à travers leurs mélanges créatifs, parfums et arômes mais aussi l’expérience qu’ils nous procurent. D'où l'émergence à Montréal de plusieurs petits cafés branchés venant de la vague New Yorkaise qui partagent leur expertise de la torréfaction tout autant que leur maîtrise dans l’art de servir le café. Cette tendance croissante vers la transformation d'un produit autrefois considéré comme une boisson de service rapide en un produit haut de gamme a fait changer l'habitude des consommateurs. La demande des articles de luxe a mené à l'apparition de la culture des baristas et à l'utilisation d’équipements spécialisés pour la préparation de cafés.
Que ce soit les machines espresso au design personnalisable du type «La Marzocco GS/3» (jusqu'à 8275$ USD), la machine à moudre «Mahlkönig EK 43» (3630$ USD) ou autres objets/gadgets modernes tels que le «tamper» en bois de Pergtamp (170$) ou la Chemex électrique Ratio (480$ USD) de Clivecoffee, les accros du café veulent de plus en plus investir dans de l'équipement haut de gamme digne d'un bon barista! On trouve parmi ces machines et objets de véritables petits chefs-d'oeuvre qui font partie
intégrante des cuisines!

Crédit photo: Cindy Boyce