Le «ghostwriting», la pratique qui divise le hip-hop - Baron Mag

Le «ghostwriting», la pratique qui divise le hip-hop

Author:
Publish date:

’acte fait partie de la légende hip-hop: avant la mélodie, avant le rythme, avant le flow, tous les rappeurs écrivent leur texte. Cela fait partie intégrante de leur street credibility. Pour Anthony Pecqueux, sociologue et auteur de Voix du rap: Essai de sociologie de l’action musicale, une des règles constitutives du rap à son origine est d’ailleurs «l'indistinction des rôles entre auteur et interprète. La suite sur slate.fr