PxPixel
« Ça fait du bien de voir des artistes alternatifs avoir une meilleure visibilité. » - Michael Bardier, président chez Heavy Trip - Baron Mag

« Ça fait du bien de voir des artistes alternatifs avoir une meilleure visibilité. » - Michael Bardier, président chez Heavy Trip

Author:
Publish date:

»Archives de la chronique Dans les coulisses...

Heavy Trip, c'est un nouveau venu dans l'industrie de la musique. Un pied de nez aux maisons de disques trop léchées, qui présentent trop souvent des albums moyens (pour ne pas dire vides). Agence d'artistes créée par Michael Bardier, Heavy Trip représente des artistes de la trempe de Duchess Says, Alaclair Ensemble, Chocolat, PyPy, Sonic Avenues et quelques autres qui se démarquent par leur talent, certes, mais aussi par un petit côté irrévérencieux qui rafraîchit considérablement le milieu.

« J’ai démarré Heavy Trip pour pouvoir aider des bands que j’aime à obtenir la reconnaissance qu’ils méritent, tout simplement.  C’est vraiment trop énervant de voir de mauvais artistes obtenir toute la presse possible à la télé, la radio et dans les journaux pour des albums souvent très moyens.  C’est un mini pied de nez à tout ça. Aussi, c'est pour montrer qu’il y a moyen de faire des shows et d’avoir une certaine visibilité dans les médias même si on choisit de faire de la musique alternative. » explique Bardier, qui a été agent de spectacles chez Dare to Care Records de septembre 2009 à janvier 2014.

Plus concrètement, comment atteint-il ces buts ? « Ma mission est d’ouvrir le plus d’opportunités possibles aux groupes avec lesquels je décide de travailler. Il y a par contre une distinction à faire puisque mon rôle n’est pas le même pour tous les groupes avec qui je bosse. Je suis gérant de Solids et Heat, donc ma mission est de trouver les meilleurs partenaires (agents de spectacles, éditeurs, labels, relationniste de presse) sur le plus de territoires possibles. Tandis que pour les reste des artistes avec qui je travaille, je suis agent de spectacles. »

Et comment décide-t-il avec qui il va travailler, donc s'investir ? « J’y vais pas mal au feeling.  C’est certain que je dois aimer le band et les membres qui le forment.  Ça ne peut pas fonctionner sinon.  Je m’assure toujours que le groupe soit prêt à travailler fort aussi, c’est important que l’implication se fasse dans les deux sens. »

« Faut que ça change !  (Est-ce que je sonne comme un politicien moi là ?) 

Malgré l'originalité de sa démarche et la musique alternative qu'il présente avec Heavy Trip, Bardier n'a pas l'impression que le milieu journalistique est fermé à lui. « Jusqu’à maintenant, la réaction est très positive.  Je pense que ça fait du bien de voir des artistes alternatifs avoir une meilleure visibilité.  J’ai l’impression que depuis les 10 dernières années, c’est assez dull la musique qui tourne au Québec ! Faut que ça change !  (Est-ce que je sonne comme un politicien moi là ?) »

Et la vague de blogues et webzines elle, positive ou négative ? « Ce n'est jamais négatif, mais il doit y avoir plus de médias indépendants.  Je souhaiterais aussi qu'il y ait moins de médias « phony » comme MTLBlog.   Je m’ennuie aussi énormément de l’époque où le papier était encore à la mode.  On pouvait être excité de lire une critique dans le Emoragei, le Radzine et des trucs du genre. »

« La scène indépendante se porte bien ! »

Selon les observations de Bardier, qui trempe continuellement dedans, le milieu de la musique indépendante va bien. « La scène se porte très bien à mon avis et c’est entre autres grâce à des regroupements comme Misery Loves Co, Analogue Addiction, L’œil du Tigre, Blue Skies Turn Black, Black Dot, etc.  Montréal a toujours été très fertile en ce qui à trait aux initiatives alternatives et j’ai la ferme impression que c’est ce genre de mouvement qui doit être valorisé par les instances gouvernementales.  Christie d’industrie culturelle. »

Clairement, le président d'Heavy Trip n'est pas inquiet du sort des artistes indépendants...qui ont du talent. « Le pire truc qui peut arriver à un artiste, c'est de ne pas être capable d’écrire une bonne toune !(Rires) Sérieusement, je conseille aux musiciens de bien se nourrir, de s'éloigner des drogues et de pratiquer le plus possible. » Plutôt sage, non ?

Heavy Trip, un nouveau joueur à surveiller ? Clairement, surtout qu'il a tout pour jouer dans la cour des grands !

heavy-trip.com