Noix de vie

Author:
Publish date:
Social count:
0

» Archives de la chronique Chez Figue

La noix de coco, c’est mon premier contact avec l’exotisme. J’avais 7 ans et mon père en avait acheté une pour me faire plaisir (après que je l’ai harcelé lui, ma mère et grand-mère pendant des semaines... plus personne ne voulait d’ailleurs que je les accompagne à l’épicerie.). Je devais toutefois me débrouiller et  l’ouvrir seule. Je me rappelle avoir la noix dans une main et le marteau dans l’autre, assise par terre dans le sous-sol pas fini de notre maison... Après de nombreuses tentatives et l’inclusion d’un clou dans mon kit de destruction, j’ai finalement réussi... mais je ne l’ai même pas mangée! Bof... le fun c’était de l’ouvrir et de découvrir ce qu’il y avait à l’intérieur. Depuis ce temps, j’ai changé d’avis et je me retiens pour ne pas mettre de la noix de coco partout. J’adore!

Plusieurs études diffèrent sur la valeur du gras contenu dans la noix de coco. Certaines disent que sa grande quantité d’acides gras saturés devrait nous obliger à consommer cet aliment modérément tandis que d’autres études tendent à démontrer que le gras que contient la noix de coco est bénéfique pour l’organisme. Une partie de ce gras serait d’ailleurs le même que celui contenu dans le lait maternel. Malgré cette polémique, voici quelques informations qui vous donneront assurément envie d’ajouter de la noix de coco dans votre alimentation.

Il existe plusieurs produits issus de la noix de coco. Lorsque la noix de coco est immature elle contient de l’eau qui ensuite se transforme en chair. Le lait de coco et la crème de coco, ingrédients fréquemment utilisés dans la cuisine asiatique, sont faits à partir de la chair grillée et mélangée à de l’eau. L’huile de coco, elle, provient d’un extrait de chair de noix de coco. Il existe aussi de la farine de coco qui est fort utilisée en pâtisserie et dans la cuisine sans gluten.

Tout comme le lait de coco, l’eau de coco déchaine les passions. Certains gourous de l’alimentation (et plusieurs stars américaines) ne jurent que par cette eau remplie de vitamines et minéraux tandis que d’autres n’y voient qu’une simple mode et suggèrent plutôt de ne pas dépenser son argent en consommant à la place de l’eau du robinet.

L’huile de coco a meilleure presse surtout chez les végétariens et les végétaliens. Elle sert souvent d’agent liant dans les barres tendres maisons, par exemple. Normal, car la consommation d’huile de coco permet d’augmenter le niveau d’énergie. L’huile de coco peut également être utilisée comme hydratant pour la peau et les cheveux et également comme rince-bouche car elle permet de tuer certaines bactéries et contribue ainsi à la santé dentaire.

La noix de coco est riche en fibres. Consommer des aliments riches en fibres permet d’éviter la constipation et diminue également le risque de développer des maladies cardiovasculaires.  Les fibres contribuent également au sentiment de satiété. Le lait de coco, la noix de coco crue et séchée contiennent plus d’une douzaine de vitamines et minéraux. Ils contiennent notamment du fer, minéral essentiel au transport de l’oxygène dans le sang et à la formation de globules rouges. Il est à noter que le fer contenu dans les aliments d’origine végétale est moins facilement absorbé par le corps que le fer contenu dans les aliments d’origine animale. Son absorption est favorisée lorsqu’il est consommé avec certains nutriments comme la vitamine C.

Le lait de coco est aussi riche en phosphore, un minéral essentiel au maintien de la santé des dents et des os et à la régénérescence des tissus. C’est vrai que le lait est gras et quelque peu calorique; cependant, nous ne vous suggérons pas de choisir le lait allégé car il n’est pas aussi onctueux ni aussi savoureux.

Voici quelques suggestions :

- Substituer l’huile de canola par de l’huile de coco pour vos plats sautés.

- Ajouter du lait de coco à vos soupes pour leurs donner un petit côté exotique.

- Faire griller des flocons de noix de coco et les ajouter à vos salades ou sur vos grillades de poissons.

- Remplacer l’eau de cuisson du riz par du lait de coco.

Le cocotier est probablement originaire du sud-est asiatique. La faculté de flotter de la noix de coco expliquerait l’apparition de cocotiers un peu partout à travers l’hémisphère sud du globe. Dans plusieurs civilisations, la noix de coco occupe une place privilégiée puisque l’eau contenue dans le noyau et les nutriments de la chair ont contribué à la survie de peuples entiers. D’ailleurs, certains appellent le cocotier l’arbre de vie ou l’arbre de la richesse.

Astuce : si vous achetez une noix de coco entière, assurez-vous qu’il y ait encore du liquide à l’intérieur, sinon elle ne sera pas bonne au goût.

Conseil : attention à bien lire les étiquettes sur les emballages de noix de coco râpée car certains produits contiennent des sulfites, un allergène bien connu.

Anecdote : la noix de coco n’a de noix que le nom. C’est plutôt le noyau d’un fruit. Ainsi, les personnes allergiques aux noix peuvent en consommer.