Bosquet: L’amour des plantes - Baron Mag

Bosquet: L’amour des plantes

Author:
Publish date:
Bosquet_Mathieu Dionne

» CONSULTER LES ARCHIVES DE LA CHRONIQUE: KIOSQUE À JOURNAUX

Bosquet, un magazine de Montréal, a réussi à rendre une publication sur les plantes d'intérieur intéressante et même très design. En impliquant des horticulteurs, peintres, illustrateurs, architectes paysagistes, designers, photographes et journalistes de partout dans le monde, Édith Morin et Sarah Lacombe ont donné naissance à un média qui a une voix différente des magazines traditionnels qui touchent ce sujet. Entrevue avec les deux éditrices.

Baron : Quelle est l’histoire derrière votre magazine?
Bosquet magazine: Bosquet est né lors d’une discussion entre Edith Morin, designer graphique, et Sarah Lacombe, horticultrice et architecte paysagiste. L’une ayant un intérêt pour les plantes et l’autre pour le graphisme. Nous avons allié nos connaissances pour créer une publication consacrée aux végétaux. Constatant un manque de publications sur les plantes d’intérieur avec une facture visuelle actuelle, il était clair pour nous qu’un fort potentiel existait pour ce genre de publication. Au tout début, il était question d’un simple guide botanique, et tranquillement, à travers nos lectures et rencontres, nous étions convaincues qu’une publication francophone qui unit les secrets du mobilier végétal avec un accent sur l'art et la culture saurait rejoindre un large public.

PASQ1828

B.: Comment décririez-vous votre ligne éditoriale?
B.M.:
La ligne directrice de Bosquet a comme sujet les plantes d'intérieur, à laquelle s'allie un thème qui varie à chaque numéro. Nous désirons aussi présenter le travail de gens de talent qui ont comme nous un intérêt pour ce sujet. C'est à travers leurs interprétations, perceptions et réalisations graphique, photographique ou écrite que proviennent toute l'essence et l'esthétisme de la publication.

B.: Pourquoi avoir choisi le média imprimé?
B.M.:
L'imprimé est sans doute l'un des plus beaux moyens d'expression. C'est un accès unique à un objet tangible et manipulable. C’est aussi la passion pour les livres et les magazines qui nous a menées à ce choix. En abordant au quotidien le médium web, Sarah avec son blog sur l’architecture de paysage Le pamphlet et notre page facebook que nous essayons de nourrir quotidiennement, nous avions envie d'ajouter une autre dimension au projet et de créer une pièce réelle.

PASQ1836

B.: Quelle est la réaction du public?
B.M.:
Ce qu'il faut savoir, c’est que notre première publication est pour nous une expérience en soi. C'était un petit et modeste projet à la base qui a eu un succès inespéré. D'abord au lancement, et ensuite à travers les différentes plateformes sociales. Cela a été un grand élément motivateur pour poursuivre et faire grandir le projet. Le premier numéro nous a permis d'évaluer notre public cible, le niveau d'intérêt par rapport à notre sujet, et de revoir certaines avenues que nous avions prises. Bref, ce fut un grand laboratoire pour nous ajuster pour la suite des choses. La botanique est un sujet magnifique et inépuisable de contenu, et nous pensons que cela rejoint beaucoup de gens.

PASQ1854

B.: Quelle est votre stratégie de vente et de croissance? Publicité ou co-branding?
B.M.:
Étant un petit projet à la base, nous évaluons présentement les différentes options qui s’offrent à nous à travers des échanges très inspirants avec des gens qui nous inspirent et des professionnels dans le domaine. Nous faisons évoluer le projet tranquillement, par désir de garder un bon rythme entre la production et nos moyens de financement.

B.: Projets à venir?
B.M.:
Nous travaillons actuellement sur la deuxième édition de Bosquet, qui devrait être lancée à l’automne 2014. Sous le thème du poison, nous avons invité les collaborateurs à explorer ce thème et nous avons reçu de magnifiques œuvres originales. La date et le lieu de lancement sont à venir.

bosquetmagazine.com
facebook.com/bosquetmagazine

Crédit image: Mathieu Dionne de Charmant & Courtois