« Le Il Motore va renaître de ses cendres tel un phénix!» - Meyer Billircu, copropriétaire du Il Motore

Author:
Publish date:
Social count:
3

»Lire les archives de la chronique Dans les coulisses de la musique

La nouvelle a atterri dans ma boîte de courriels il y a quelques jours : « Un nouveau look et un nouveau nom pour Il Motore ». Un peu partout sur les réseaux sociaux, les questions ont commencé à fuser : comment allait évoluer cette salle, qui au fil du temps est devenu LE rendez-vous des fans de musique émergente, alternative et indépendante? Entrevue avec un des instigateurs des changements, Meyer Billircu.

Depuis déjà six ans, le Il Motore s'est créé une belle réputation dans le monde de la musique. Situé aux abords de la Petite-Italie à Villeray, la salle intime a accueilli son lot d'artistes prometteurs. Aujourd'hui, une remise en question s'impose. Pourquoi?  « Il y a eu beaucoup de hauts et de bas : je me suis souvent senti comme si j'étais le seul à croire au potentiel du Il Motore. J'ai acheté les parts de mes partenaires : je me suis retrouvé à gérer la salle de concerts plus ou moins en solo pendant quelques années. » Aujourd'hui, Meyer a trouvé les associés qui lui ont donné envie de réaliser les idées qui mijotent depuis longtemps pour l'amélioration de la salle de concert/bar, Efrim Manuel Menuck et Thierry Amar de Thee Silver Mt. Zion Memorial Orchestra et Godspeed You! Black Emperor   : « C'est merveilleux de travailler avec des gens qui voient la situation du même œil! »

Des changements souhaités et nécessaires

Et quels sont-ils, ces fameux changements? Déjà, le Il Motore sera ouvert 7 jours/semaine dès sa réouverture à la mi-septembre. « Mine de rien, ça va être beaucoup plus simple à gérer. Il n'y aura plus de stress à organiser un spectacle par soir! » Parce qu'en plus de gérer le Il Motore, Meyer est très impliqué dans son rôle de cofondateur de la compagnie de promotion de concerts, Blue Skies Turn Black. « Je porte toujours deux chapeaux : celui de promoteur de concert et de propriétaire de salle. En tant que propriétaire, je devais arriver à faire de l'argent. En tant que promoteur, j'étais parfois conscient qu'une autre salle aurait pu être plus appropriée. Maintenant, je peux laisser libre cours à ces instincts. »

Si on sait que la programmation de la nouvelle salle de concerts va demeurer axée sur les artistes de la scène alternative et émergente, autant locale qu'internationale, on va devoir patienter pour connaître les autres nouveautés! « Honnêtement, je ne sais pas encore exactement ce que je veux. Ça va aller au jour le jour. Pour atteindre son plein potentiel, le Il Motore a besoin de beaucoup d'ajustements, autant au niveau du look que de l'acoustique.»

« On veut célébrer l'avenir! »

Intriguant, n'est-ce pas? Pour souligner cette mort/résurrection annoncée, l'équipe derrière ces changements organise un « IL (MORT)ORE » party le 15 août prochain. Belle occasion de fêter les succès de l'établissement, mais aussi son renouveau. Au menu? Une brochette assez variée de Djs : DJs Noah Bick, Cadence Weapon, Pascha Marrow, Brant Boshart et Jonathan Cummins . « Ça représente bien notre lignée musicale : nous sommes ouverts à tous les styles et les goûts. »

Peut-on s'attendre à une certaine tristesse? « Ce sera plus une célébration. On veut fêter les gens qui ont été impliqués d'une manière ou d'une autre dans le Il Motore. Fêter tout ce qui s'est passé de beau ici dans les six dernières années. On veut célébrer l'avenir! Ce serait bizarre qu'on s'apitoie : c'est un party de fermeture oui, mais la salle va renaître de ses cendres tel un phénix » explique-t-il en riant.

www.ilmotore.ca