Le Cercle : générateur d’idées

Author:
Publish date:
Social count:
66

» Consulter les archives de la chronique Créatique

C’est avec enthousiasme que nous avons appris que Le Cercle, lieu culturel fort dynamique de Québec, offrait une formule de coworking les jours de semaine pour les jeunes entrepreneurs créatifs. Curieux d’en apprendre plus sur la formule, nous avons fait la rencontre de Jean-François Doucet, responsable de la communauté entrepreneuriale, qui nous présente ce qui se cache derrière cette activité qui est en fait un beau point de départ à un projet de plus grande envergure qui sera destiné à mettre en place des infrastructures destinées à soutenir les nouveaux porteurs de projets d’entreprises.

C’est ainsi que Jeff nous explique que, dans une perspective de poursuivre les démarches du Cercle en tant que Lab Vivant, une série de mesures sont présentement en développement afin d’y créer un véritable carrefour social. L’idée qui se cache derrière cette initiative vise principalement à stimuler la pensée créative de ce que Jeff appelle ‘la future génération de releveurs d’avenir’, c'est-à-dire, les nouveaux entrepreneurs désireux de monter des projets novateurs. Et c’est sur une base collective et sociale que ça doit s’opérer. Progressivement, ce carrefour se développera en un lieu où chaque personne portant en elle une idée génératrice d’avenir peut venir y échanger avec d’autres entrepreneurs, recevoir des conseils, et trouver les outils qui lui permettront de voir son idée prendre vie. L’émergence de cette nouvelle culture entrepreneuriale alternative au sein de cet établissement situé en plein cœur de Québec se fera sur trois dimensions.

La première dimension : le lieu. Le Cercle, qu’on connaît bien à Québec pour être un espace décontracté où l’on peut manger, prendre un verre ou encore assister à un spectacle, possède déjà toutes les infrastructures nécessaires pour faciliter la mise en œuvre de ce grand projet de carrefour créatif. Ainsi, les jours de semaine, un espace est disponible pour des séances de coworking où l’on peut s’installer pour y travailler et échanger avec d’autres ‘coworker’. Désireux d’extensionner le principe et de fournir davantage d’installations et d’équipements à la disposition des travailleurs qui y viennent, Jeff nous explique que l’aménagement d’un véritable incubateur pour projets créatifs est en planification. Effectivement, on prévoit faire l’aménagement d’espaces de travail pour des consultants qui pourront venir en aide aux nouveaux entrepreneurs, de salles de conférences et autres installations qui pourront aider ces releveurs d’avenir, à moindre coût, à avoir les ressources physiques leur permettant de prendre leur envol. On pourra consulter, à titre d’exemple, un designer web qui pourra nous donner un coup de pouce sur la mise en place d’un site web.

La deuxième dimension : l’évènement. Si les séances de coworking démontrent déjà que les gens sont naturellement portés à échanger sur leurs projets, il est nécessaire d’appuyer ces échanges informels avec l’organisation d’évènements ou encore d’ateliers-rencontre avec des spécialistes, dans des lieux divers afin de donner une nouvelle dimension à la notion d’échange. Le fait de changer d’espace, que ce soit par une activité en plein air par exemple, force déjà la prise d’un certain recul par rapport à son projet afin d’ouvrir de nouvelles perspectives. Lors de ces évènements, divers spécialistes seraient invités pour  conseiller les entrepreneurs sur leurs projets et les motiver dans leurs démarches. Une belle occasion de donner une bouffée d’air frais à une idée qu’on travaille depuis plusieurs mois ou semaines.

La troisième dimension : la plateforme virtuelle. Avec la conception d’un environnement virtuel, qui devrait prendre forme d’ici un an et demi, on entrevoit déjà plusieurs outils intéressants offerts aux nouveaux entrepreneurs. On proposera notamment un système de récompenses pour chaque entrepreneur qui aura gravi une étape dans sa démarche entrepreneuriale et sociale, que ce soit par la création de sa carte ou de son plan d’affaires par exemple. On prévoit également de mettre en place un système d’équité sur la levée de fond qui permettra à la fois au carrefour d’aller chercher un certain financement tout en permettant aux entrepreneurs de financer une partie de leurs projets.

Au-delà de ces trois dimensions, un élément semble primordial pour la réussite de ce projet et doit être commun à ces trois dimensions : l’aspect social. Comme Jeff nous l’indique, pour créer une culture entrepreneuriale solide et bien ancrée dans son milieu, il faut qu’il y ait un positionnement social des entreprises et des releveurs d’avenir, pour que chaque projet puisse avoir un impact positif sur sa communauté et contribuer à définir la culture sociale qui l’entoure. En offrant aux entrepreneurs d’avenir les outils nécessaires pour la réalisation de leur projet ou l’émergence de leur entreprise, ce carrefour social ainsi créé au Cercle contribuera à bâtir une ville sensible et renforcer les liens qui existent au sein de la communauté locale. Le défi restera de créer une base et un langage communs afin que tous puissent échanger et partager leurs idées et leur vision; un défi dans lequel on sent déjà un fort engagement de l’équipe qui y travaille et à qui on souhaite un bon succès!

https://www.facebook.com/pages/228-coworking/1422169548059634?fref=ts

http://www.le-cercle.ca/