123Klan : design graphique et attitude

Author:
Publish date:
Social count:
0
Capture d’écran 2014-08-18 à 21.42.36

Issu de la culture du graffiti et du hip hop, le studio de design graphique 123Klan ne cache pas ses racines et sa passion. Cofondé par les artistes Scien et Klor, couple et parents de deux enfants, le studio créé en 1992 à collaboré avec des marques comme Adidas, Carhartt, Wired Magazine et Nike. « Aujourd’hui, travailler pour ces mêmes marques qu’on admirait étant plus jeune, c’est assez drôle, et on est assez fier de ça. Les marques nous sollicitent pour remixer leurs idées à la sauce 123Klan », explique fièrement Scien.

123Klan : design graphique et attitude

Originaires du Nord de la France, Scien et Klor, respectivement ex-directeur artistique et ex-enseignante de français, ont toujours baigné dans la culture hip hop : « Quand on était jeunes, on était très mauvais rappeurs, très mauvais DJ, très mauvais danseurs, mais très bons graffeurs, raconte Scien. On trouvait qu’il y avait un lien intéressant entre les graffitis et le graphisme. Quand on a pris conscience que les graffitis, c’était un peu du placement média en ville, on s’est familiarisé avec Illustrator pour reproduire nos graffs’ et, du coup, ça a donné ce style qui est vraiment unique. »

Aujourd’hui, le couple s’étonne du fait que, lorsqu’ils étaient plus jeunes, le graffiti était très mal vu, souvent associé au vandalisme, alors qu’aujourd’hui de grandes marques sont prêtes à payer pour avoir un logo inspiré de l’art urbain des années 1990.

Avec la réputation qu’il s'est construit au fil des années, 123Klan a lancé en 2007 sa propre ligne de vêtement : Bandit-1$m (prononcer « banditisme »). La collection propose une gamme de chandails, de casquettes, et d'accessoires de mode avec une typographie unique et des couleurs bien choisies, le tout imbibé de références à l’univers hip hop. Seulement disponible en ligne, leur plus grand vendeur est la casquette où l'on peut lire l'inscription « oh merde ».

Dans leur rôle de parents, Scien et Klor n’hésitent pas à partager leur passion pour l'art de la rue avec leurs enfants. Une façon de construire la relève de l'entreprise familiale ? Peut-être, mais il ne faut pas se leurrer, la retraite n'est pas prévue de sitôt.

www.123klan.com