Prenez-en de la graine: l'art si raffiné du couscous

Author:
Publish date:

A deux pas de la place Djemaa El Fna, le cœur vibrant de Marrakech, Rachida Sahnoune taille les sept légumes du couscous pour les fidèles du Riad Monceau. Propriété de deux Français, Ludovic Antoine et Isabelle Aubry, tombés amoureux de la ville impériale aux murs ocres, ce riad arabo-andalou, truffé de patios, de terrasses abritées du soleil brûlant (40 degrés en juin) en attendant 50 degrés au plus torride de l’été, est l’un des plus agréables de la ville de Majorelle, et son architecture artisanale aux murs blancs, plâtres sculptés, mosaïques, palmiers, fait tout le cachet de ce lieu de vie marocain dont les dîners, le soir près du bassin aux roses, sont très prisés par la clientèle cultivée, originaire des pays anglo-saxons et de France. Du dépaysement bien compris.
slate.fr