Le Québec, Terre promise de la musique indé ?

Author:
Publish date:

A Québec, les choses sont beaucoup plus simples. Le pass intégral pour assister aux onze soirées promises par le Festival d’été ne coûte que cinquante euros. La moitié du prix à débourser pour ne rien rater d’un festival français comme Rock en Seine. Arnaud Cordier, le programmateur belge du festival québécois, ne tient pas secret l’origine du financement : “C’est sûr que pour voir The Killers, Lady Gaga, Snoop Dogg, Bryan Adams, The Kills, A$ap Rocky ou Blondie… le prix est plutôt bas ! Notre source première de financement reste le sponsoring. Ici, on appelle ça des ‘commandites’. De gros groupes comme Bell et Hydro-Québec sont très intéressés par l’exposition qu’offre le festival.” Lire la suite sur lesinrocks.com