Coupe Rogers : comment passionner les enfants ? - Baron Mag

Coupe Rogers : comment passionner les enfants ?

Author:
Publish date:
couperogers

logo-programmeb

Tous les amateurs de tennis auront les yeux rivés sur Montréal, du 1er au 10 août, pour la Coupe Rogers, l'un des plus prestigieux tournois où s'affrontent les vedettes internationales de tennis. Ces héros de la raquette ont commencé, comme tout le monde, par apprendre le sport par passion. C’est pourquoi Tennis Canada, Tennis Québec et Tennis Montréal présentent l'activité La mini-Coupe Rogers au début du tournoi, un évènement qui invite les jeunes de 5 à 12 ans à essayer le sport et à rencontrer des athlètes reconnus.

Rouba Boushnak, entraineure de tennis à l'Association de Tennis de l'Ontario collabore avec Tennis Canada pour élaborer des programmes spécifiques à chaque étape du développement des joueurs. « Un des problèmes qui affectent la popularité du tennis est que, parfois, le tennis n'est pas présenté correctement aux joueurs débutants », avance-t-elle. . « Les programmes et les méthodes de formation des adultes sont imposés aux enfants. Cela enlève le plaisir que les enfants devraient connaître en jouant au tennis, poursuit-elle. Certains parents ne sont pas au courant des nouvelles méthodes progressistes qui aident vraiment le jeu à se développer. »

Mis à part le fait que le tennis est encore un sport très onéreux au Canada pour des raisons climatiques, ce que déplore Mme Boushnak est que certains entraîneurs utilisent encore une ancienne approche démodée et résistent à la mise en place d’options différentes comme le mini-tennis ou le tennis progressif où le taux de rétention et le niveau de plaisir sont beaucoup plus élevés.

Quelles sont les solutions à ces défis ? Comment encourager les jeunes joueurs à continuer  de pratiquer leur sport ? Rouba Boushnak affirme que l’Association des professionnels du tennis (APT) met beaucoup d'énergie dans la promotion de la méthode du tennis progressif comme moyen le plus amusant pour les jeunes débutants. « Je viens de finir de travailler sur un programme appelé "apprendre à jouer", qui est un excellent outil pour tous les instructeurs qui travaillent avec les débutants. Il s'agit d'une approche sérieuse pour améliorer la qualité de la formation offerte pour ces joueurs. Nous développons également une ligue de tennis qui aidera plus d'enfants à s'approprier le jeu à un moindre coût », explique Mme Boushnak.

L'entraîneure en profite aussi pour offrir ces conseils aux futurs joueurs : il faut rester reconnaissant si on est talentueux, mais on doit travailler dur pour y arriver. Le talent ne représente que 10% de la réussite, et l’engagement et le sacrifice finissent toujours par être payés. Il faut rester honnête et ne pas tomber dans la tricherie. La condition physique est le secret du jeu ces jours-ci, il ne faut donc jamais manquer une séance de conditionnement physique. Après tout, l’essentiel de la pratique d’un sport, c’est d’y trouver un certain plaisir.

Pour d’autres infos, visitez tennisrogersmtl.com

Photo: Calendrier du Parc Olympique