PxPixel
Cercle Magazine: créatifs et curieux - Baron Mag

Cercle Magazine: créatifs et curieux

Author:
Publish date:

»CONSULTER LES ARCHIVES DE LA CHRONIQUE : KIOSQUE À JOURNAUX

Revue thématique basée à Strasbourg, Cercle est un magazine annuel qui se donne le mandat de rester créatif et curieux. Avec plus de 100 pages, un support visuel très riche et une ligne éditoriale qui sort de l’ordinaire, la revue a su trouver son audience grâce à des numéros thématiques (la première édition tourne autour de la forêt, la deuxième, la science-fiction). Entrevue avec l’équipe du Cercle Studio.

Baron : Quelle est l’histoire de Cercle ?
Cercle : Cercle Magazine a été fondé en septembre 2011 par trois graphistes et illustrateurs, Marlène Astrié, Maxime Pintadu et Marie Secher, regroupés en studio de création graphique sous le nom Cercle Studio basé à Strasbourg (France).
Cercle Magazine est axé sur une idée simple : regrouper autour d’une thématique par numéro les aspects professionnels, littéraires, visuels, artistiques et proposer un magazine curieux et non soumis aux aléas de l’actualité. De par notre activité parallèle au sein du studio de création graphique et le fait que nous menons tout à trois, de la conception à la réalisation, en passant par la sélection, la mise en page, etc., il était clair que la revue serait annuelle. Organiser chaque parution autour d'un thème était aussi une envie de départ. Curieux de tout, nous sommes convaincus que tout a un intérêt. Les thèmes sont donc des prétextes pour découvrir des sujets et des artistes passionnés et passionnants.
Nous avons publié le premier numéro de Cercle sur le thème de la forêt en avril 2013. Et le deuxième numéro, paru fin avril 2014, propose un questionnement relatif au genre de la science-fiction.

B. : Comment décririez-vous votre ligne éditoriale ?
C. : Nous partons du principe que, pour parler d’un sujet précis, il vaut mieux écouter les personnes qui travaillent ou vivent directement en lien avec ce sujet.
C’est pourquoi nous avons fait le choix des interviews. Et finalement, dans une logique très frontale, nous posons les questions que nous avons vraiment envie de poser, avec curiosité, et qui sont susceptibles d’intéresser les passionnés de la thématique aussi bien que les novices.
Le thème est aussi un support pour mettre en avant le travail de dix artistes, de conduire six conversations sous différents angles ainsi que de développer des rubriques variées, toujours autour du thème principal. Bien sûr, Cercle est un magazine fait par des graphistes, donc l’image y tient une place prépondérante et l’accent est aussi mis sur la typographie (pour chaque numéro, un typographe dessine spécifiquement une police inspirée de la thématique).


B. : Pourquoi avoir choisi le média imprimé ?
C. : L’idée de créer un magazine papier aujourd’hui, alors que l’ère digitale est venue exploser les codes de la presse ou de la revue imprimée, était l’une des questions phares de notre démarche.
Les réseaux sociaux prennent une part importante de nos vies et le développement digital permet un libre et rapide échange d’informations et d’images. Cependant, alors que Tumblr et Facebook, entre autres, sont des vecteurs importants de ce flux, ils ne fixent rien dans le temps. Nous voulions tirer parti de ces images et informations circulatoires et les poser dans le temps selon un processus traditionnel simple, celui de la sélection restreinte, de l’impression et de la publication.
Nous avons tous les trois une passion pour l'objet imprimé. Nous considérons la forme aussi importante que le fond. Ainsi nous voulions concevoir un objet (entre le livre et le magazine) que l'on puisse feuilleter, conserver, voir collectionner. C'est un réel plaisir de pouvoir jouer sur les possibilités que nous offre l'impression, sélectionner un papier qui mettra en valeur les travaux présentés, qu'il soit agréable à toucher ou à sentir, même !


B. : Quelle est la réaction du public ?
C. : Nous sommes super contents, les retours pour le premier numéro ont été nombreux et très encourageants, au point de manquer rapidement de stock. Nous avons alors décidé de rééditer ce premier numéro qui est désormais de nouveau disponible. Nous nous sommes lancés dans la réalisation du second en étant un peu plus confiants. Nous sommes actuellement toujours en pleine promotion de ce dernier, sorti fin avril 2014, et les retours sont d’ores et déjà positifs. Nous sommes donc actuellement en pleine réflexion quant au contenu du numéro trois.


B. : Quelle est votre stratégie de vente et de croissance ? Publicité ou co-branding ?
C. : Nous étudions de près l’avancement des commandes et essayons de rester très à l’écoute des retours et attentifs aux divers articles relayant Cercle. Nous augmentons progressivement notre tirage et étendons le nombre de pays où la revue sera disponible en librairie. Nous disposons aussi d’un site Internet qui, en plus de relayer les informations générales et les diverses actualités autour du magazine, prend le rôle d’un véritable magazine en ligne. Nous publions chaque semaine de nouveaux articles autour de notre thème, relayant le travail d’artistes nous ayant particulièrement plu. Cette plateforme nous permet d’assurer la continuité du travail entamé avec Cercle Magazine tout au long de l’année. Enfin, l’utilisation des réseaux sociaux est primordiale à notre développement. Il est très difficile pour une publication annuelle comme la nôtre de penser en termes de publicité. Il faut bien se le dire, Cercle n’est pas un projet dont on peut vivre toute l’année. Et puis, faire de l’argent n’est pas vraiment le but. Les annonceurs qui aiment le projet et qui s’y retrouvent nous font confiance, et c’est le genre de partenariat que nous voulons développer.

B. : Projets à venir ?
C. : Cercle Magazine #3 est en plein démarrage et nous avons déjà notre thème : les insectes. Pour l’instant, nous sommes en pleine investigation et commençons les premières prises de contact. C’est passionnant ! Nous sommes aussi bien occupés par les projets réalisés par le studio de design graphique et éditorial. Nous commençons à envisager d’éventuelles publications différentes ou en lien avec Cercle Magazine, mais il est encore trop tôt pour ces projets ! Nous voulons surtout tenir la distance avec Cercle Magazine.

cerclemagazine.com