8 conseils pour les artistes qui veulent vivre de leur passion

Author:
Publish date:
Social count:
24

Lundi, le 14 juillet, la sixième édition de la conférence Off the Record, organisée par la galerie Fresh Paint, a réuni quatre artistes d’origine étrangère, aujourd’hui établis à Montréal : Jonathan Himsworth, Chris Dyer, Adida Fallen Angel, MC Baldassari venant respectivement d’Angleterre, du Pérou, d’Israël et de France. Le panel avait pour but d’établir un comparatif entre les milieux artistique d’ici et d’ailleurs. Durant l’évènement, les quatre invités ont donné des conseils, souvent tirés de leur propre expérience, pour réussir en tant qu’artiste et vivre de sa passion.

Travailler, beaucoup. Bien que Montréal offre beaucoup de possibilités artistiques, il ne faut pas se reposer sur ses lauriers. La vie d’artiste, ce n’est pas pour les fainéants, il faut travailler sans relâche.

Savoir exprimer son art de différentes façons. Les artistes ne doivent pas se limiter à un unique support, il faut savoir innover et prendre des risques. Si vous avez l’habitude de vous exprimer sur un mur, pourquoi ne pas le faire sur des objets, comme Chris Dyer, qui n’a pas hésité à personnaliser un skateboard.

Être ouvert à la critique. En tant qu’artiste, il faut savoir prendre en compte l’avis des autres artistes et de vos proches. La plupart vous veulent du bien, alors évitez de vous borner, vous risqueriez de mettre en vente des croûtes.

Être socialement actif sur les réseaux sociaux. La plupart des conférenciers l’ont évoqué, les réseaux sociaux sont les outils qui donnent le plus de visibilité, et ce, gratuitement. Il ne faut donc pas hésiter à partager vos œuvres et vos inspirations pour créer des contacts.

Faire des produits dérivés. Il est vrai que tous les consommateurs d’art ne sont pas prêts à débourser 500 $ pour un tableau. En revanche, faire des produits dérivés, comme des autocollants, des cartes ou des affiches à 20 $ ou 50 $, c’est déjà plus abordable pour les clients. C’est en vendant que vous vous ferez connaître et que vous paierez votre loyer.

Exporter son art. Les réseaux sociaux peuvent aider, mais ils ne remplaceront pas les voyages. Lorsque vous voyagez, n’hésitez pas à prendre avec vous vos produits dérivés et les présenter aux habitants locaux. Le fait de ne pas vendre dans un pays ne signifie pas que vous n’arriverez pas à marchander avec les autres.

Exposer dans la rue. Présentez vos talents au grand public lors de festivals et distribuez vos cartes de visite. Même si vous n’avez rien vendu, vous vous serez fait connaître, et ça, ça n’a pas de prix.

Faire du bénévolat. Montrez aux gens à quel point vous êtes gentils et qu’il est facile et amusant de travailler avec vous. L’un de vos collègues aura peut-être un coup de cœur professionnel et vous offrira sûrement la possibilité de travailler avec lui. Parlez de votre art au plus grand nombre de personnes possible, l’une d’entre elles connaîtrait peut être votre prochain gros client.