Toutes les entreprises devraient adopter le marketing de contenu

Author:
Publish date:
Social count:
27
Journée Infopresse : marketing de contenu

»Consultez la galerie photos de l'évènement

SKY-Extracaramel

À nos lecteurs de longue date, qui savent déjà à quel point Baron s’intéresse au marketing de contenu, sachez qu’il est maintenant plus qu'un simple buzzword que les professionnels du marketing ont commencé à remettre sur la map il y a quelques années. Le marketing de contenu fait ses preuves et de plus en plus d'entreprises utilisent des stratégies de contenu original pour tenter de se démarquer dans l'océan d'informations propagées sur Internet. C'est pourquoi Infopresse présentait, le 4 juin, une autre journée de conférences à propos de cette forme de marketing de plus en plus en vogue.

Tout au long de la journée, Baron s'est entretenu avec certains participants pour connaître leur opinion du marketing de contenu. Nous nous sommes entretenus avec Micah Desforges, de Tribu Expérientiel Inc., Armando Gomez, vendeur senior chez askmen.com et Vincent Ramsay-Lemelin de DentsuBos. Vous pouvez entendre les entretiens dans l'outil audio un peu plus haut.

Journée Infopresse : Marketing de contenu by Baronmag on Mixcloud

Le bon partenaire
Tout au long de la journée, Alexandre Gravel, de Toast Studio, Catherine Laporte, de Call It Spring et Little Burgundy, Mary Montserrat-Howlett et Marie O’Neill, d'iProspect Canada, nous ont montré, chacun à leur façon, l'importance

Journée Infopresse : marketing de contenu

pour une marque de s'associer à des créateurs de contenu professionnels. La création de contenu associe une marque à un état d'esprit, à un positionnement, ce qui fortifie la relation avec la clientèle et crée un sentiment d'appartenance. La crédibilité de la marque en dépend.

La stratégie
Le contenu est certes important, mais il faut bien connaître son public cible avant de ce lancer. C'est pourquoi la stratégie et le concept sont primordiaux avant de créer du contenu. Pour Mélissa Lessard, d'Alimentation Couche-Tard, et Vincent Ramsay-Lemelin, de DentsuBos, il est très important de bien comprendre l'état d'esprit de la génération qu'ils ciblent pour concevoir la campagne entourant la nouvelle saveur de Sloche qui sera mise en vente dans les dépanneurs. Le résultat met en scène une histoire d'amour absurde au cours de laquelle les consommateurs peuvent interagir en ligne, grâce à plusieurs jeux, entre autres. L'histoire continue sur les réseaux sociaux, dans les publicités et en magasin.

Même concept pour l'équipe des Producteurs de lait du Québec, qui était représentée par la directrice marketing, Nicole Dubé, et Stéphane Charrier, de Nolin BBDO. Pour bien représenter le produit, ils ont appliqué leur slogan, « tout est meilleur avec du lait », à la lettre. Ici, la campagne se fiait au public pour générer du contenu. Sur un site Internet, le public était invité à suggérer un mets qui est meilleur avec un verre de lait. Le projet a permis de solliciter des suggestions de la part de près de 40 000 participants, grâce auxquelles ils ont pu créer leur campagne publicitaire. Pour la suite, ils ont décidé de créer une websérie humoristique de 10 épisodes, mettant en vedette Édith Cochrane, intitulée Les combinaisons d'Édith.

La relation directe
Aujourd'hui, le marketing direct se passe dans les courriels, selon Rebecca Coggan, cofondatrice de Matter Inside. C'est pourquoi il est prioritaire d'entretenir des relations solides avec les abonnés aux infolettres. Selon les statistiques partagées par Mme Coggan, les gens consacrent, au mieux, six secondes par courriel, sans vraiment le lire. La pertinence de son titre et la qualité de son contenu sont inévitables pour attirer l'attention. Rebecca Coggan compare la relation par courriel à une relation intime où, la plupart du temps, les entreprises réservent trop de temps aux ventes (sexe) et pas assez de temps à la fidélisation (amour). C'est pourquoi le contenu pertinent est une façon de montrer de l'amour à sa clientèle, pour s’assurer de sa fidélité.

Journée Infopresse : marketing de contenu

Osez faire du contenu vidéo différent
Quant à Andy Nulman, cofondateur et président de Juste pour Rire, il s’est attaqué aux mythes de la vidéo en ligne. Nulman a mentionné que la recette pour une vidéo virale repose seulement sur deux ingrédients : la rébellion (oser faire les choses autrement) et la religion (prier pour que ça fonctionne). Étant un médium de plus en plus démocratique, l'homme d'affaires maintient que les gros producteurs doivent craindre les jeunes entreprises de production vidéo, car elles ont beaucoup moins à perdre en innovant. Il est, par contre, de la plus haute importance que les entreprises voulant se démarquer sur Internet sortent de leur zone de confort si elles veulent faire une différence. Nulman a donné comme exemple le cas de l'entreprise Crocs, qui l’avait mandaté pour réaliser une série de vidéos pour faire rayonner la marque en ligne. L'entreprise a été très enthousiaste devant le concept innovateur qu'il leur a proposé. Cette excitation a brusquement fait place, quelques jours plus tard, à une remise en question qui a mené Crocs à changer complètement de stratégie pour mettre l'énergie sur un concept beaucoup moins viral et percutant. Pourquoi ? Nulman n'en sait rien.

Cette journée a voulu taper sur le clou, en rappelant constamment que le contenu sert à capter l'attention, à fidéliser et à entretenir une relation à long terme avec sa clientèle. Mais, pour ce faire, un bon contenu a besoin d'organisation, de communication et de diffusion, s'il veut atteindre ses objectifs. Le contenu peut être utilisé seul, en tant que stratégie marketing, mais il peut aussi appuyer toute une campagne de promotion ou de publicité à long terme.