Les personnes possédant un chien ont un tempérament naturellement plus dominateur que les propriétaires de chats

Author:
Publish date:

La guerre entre chiens et chats connait donc une nouvelle ligne de fracture : une étude menée auprès de 500 adultes américains a conclu que les "personnes à chiens" (dog people) adopteraient  un comportment naturellement plus dominateur dans la sphère sociale et se sentiraient plus à l'aise avec le concept de hiérarchie que les "personnes à chats", qui accepteraient quant à elles assez mal les inégalités sociales. Lire la suite sur atlantico.fr