PxPixel
Jolie rhubarbe - Baron Mag

Jolie rhubarbe

Author:
Publish date:

» Archives de la chronique Chez Figue

La rhubarbe me rappelle mon enfance. Il y avait un gros plant dans le jardin de mon grand-père maternel. Quand je visitais mes grands-parents, j’en profitais pour me casser une branche et alors je m’empressais de rejoindre ma grand-mère dans la cuisine. Elle me tendait un petit bol de sucre dans lequel je trempais allègrement ma rhubarbe. À chaque bouchée je plissais des yeux en ressentant la morsure d’acidité de la rhubarbe. J’adorais. Quand la journée de la fabrication des confitures arrivait, la rhubarbe avait son moment de gloire et devenait la délicieuse confiture fraises et rhubarbe, le hit de ma grand-mère.

La rhubarbe est originaire de Sibérie. Utilisée comme plante médicinale en Chine, elle intègre les assiettes à partir du XVIIIe siècle seulement.

Il existe une trentaine de variétés de rhubarbe. C’est une plante vigoureuse qui résiste bien au climat plus froid. Elle peut vivre plus d’une centaine d’années bien qu’en vieillissant elle produise de moins en moins de tiges.

La rhubarbe contient beaucoup de fibres et de vitamine C. Elle possède également des vertus antiseptiques et anti-inflammatoires.  C’est donc un excellent aliment pour notre santé.

Plus la tige est verte, plus la rhubarbe sera acide. Cette acidité peut être atténuée par le sel ou le sucre. Les feuilles de la rhubarbe sont toxiques autant pour les humains que pour les animaux. Certains apiculteurs mettent d’ailleurs des feuilles de rhubarbe à l’intérieur de leurs ruches afin d’éloigner les autres insectes.

Bien qu’en Amérique du Nord la rhubarbe soit généralement cuisinée dans des plats sucrés elle n’est pas un fruit mais bien un légume. En Iran, on utilise fréquemment la rhubarbe afin de donner une acidité au plat salé.

Dernièrement j’ai eu un coup de foudre pour le livre de recettes The New Persian Cookbook de Louisa Shafia. La cuisine perse (iranienne) qui m’était jusque là inconnue, m’ouvrait toute grandes ses portes grâce à ce bouquin qui mêle histoire de la gastronomie perse et recettes.

Je vous propose une recette délicieuse de salade perse qui revisite l’association classique de la rhubarbe et des fraises. L’amalgame est inusité mais le résultat est délicieux.

Salade de fraises, rhubarbe et radis

2 c. à soupe de vinaigre balsamique
3 c. à soupe d’huile d’olive
1 gousse d’ail
4 tasses de bébés épinards ou de mesclun
1poignée de menthe fraîche
1 branche de rhubarbe (pelée si elle est grosse) coupée en tranches fines
5 radis tranchés très finement
1 tasse de fraises équeutées et coupées en 4
Pistaches grillées pour garnir
Poivre et sel

-Dans un grand bol, mélanger 1 c. à soupe de vinaigre et 2 c. à soupe d’huile avec l’ail. Ajouter les laitues et la menthe. Mélanger. Poivrer et saler.

-Dans un autre bol, combiner la rhubarbe, les radis et les fraises.

-Mélanger le reste de l’huile et de vinaigre ensemble.  Ajouter au mélange de rhubarbe. Brasser et déposer sur les laitues. Saupoudrer de pistaches et servir aussitôt.

————–

Ce texte est une collaboration de Chez Figue.