« Tout le monde sait que l'ancien modèle est cassé ! » - Mary Catherine Harris, présidente de Genison - Baron Mag

« Tout le monde sait que l'ancien modèle est cassé ! » - Mary Catherine Harris, présidente de Genison

Author:
Publish date:

Spécialiste en édition musicale et en droits d'auteurs, Mary Catherine Harris a dédié sa carrière à l'industrie musicale. De 2005 à 2012, elle a été associée à Third Side Music en tant que directrice du département de gestion et d'administration des droits d'auteurs et du département de la commercialisation. En plus d'être partie prenante de la réussite d'artistes tels que Malajube, Karkwa, Duchess Says et de nombreux autres, Harris a enseigné à l'Institut Trebas, a été organisatrice de multiples lancements et événements à teneur musicale et a fait partie de nombreux conseils d'administration, dont ceux du Panthéon des Auteurs-Compositeurs du Canada, de l'APEM et de FOLQUÉBEC.

Aujourd'hui, la passionnée de musique est présidente de Genison, une entreprise spécialisée en administration de droits d'auteur et en marketing. Comment ça fonctionne? À l'aide d'un catalogue qui renferme une impressionnante sélection musicale que des producteurs de cinéma et de télévision, des concepteurs de jeux vidéos, des compagnies de disques et des agences publicitaires peuvent consulter, la compagnie arrive à mettre de l'avant la musique de nombreux artistes - autant signés qu'indépendants - et surtout, à protéger leurs droits. « On veut s'assurer qu'il y ait une promotion adéquate. Souvent, les gens ne savent même pas quels sont les droits dans le domaine de la chanson. Le principal rôle de l'éditeur, c'est de faire rayonner la musique, mais aussi les créateurs. C'est aussi un consultant qui connaît bien les rouages de l'industrie. »

Des idées plein la tête

Loin de se contenter de ses multiples accomplissements, Harris regarde en avant. Son prochain défi? Un partenariat qui s'annonce très luxuriant avec Denis Wolff, le président de Maisonnette, une compagnie qui offre des services de composition originale, de synchronisation de musiques, de consultation et de gestion des aspects légaux de la musique. Travaillant dans les mêmes sphères, ces deux passionnés se sont alliés pour créer un nouveau site : Harris & Wolff. L'idée ? Offrir un catalogue inter-entreprises contenant des œuvres musicales pour toute fin audiovisuelle. « Que ce soit pour des films, des fins corporatives ou toute autre besoin, nous allons présenter un site très sophistiqué pour le milieu professionnel. »

Pourquoi cette alliance ? « L'industrie musicale souffre beaucoup. Tout le monde sait que l'ancien modèle est cassé! Les revenus ont beaucoup baissés. On essaie de considérer de nouveaux modèles, de trouver des idées fraîches. Le but, c'est de valoriser la musique, les créateurs et évidemment, créer des sous. » En pleine création, cette nouvelle plate-forme sera disponible à l'automne.

« Artistes, éduquez-vous ! »

Ce que remarque la présidente de Genison après toutes ces années d'expérience? À quel point la plupart des artistes n'ont aucune idée de leurs droits, de ce qui leur revient d’emblée. « C'est très commun qu'une personne plus créative ne connaisse pas ses droits légaux. C'est dommage : je crois que si un artiste décide de vivre de la musique, c'est la moindre des choses de s'informer sur l'industrie dans laquelle il souhaite évoluer. Mon conseil ? Artistes, éduquez-vous ! » Aussi, elle encourage le recours à des gens d'expérience, et surtout, de confiance. « Renseignez-vous : avec qui travaillez vous ? Ont-ils vos intérêts à cœur ? »

Plus important encore, Harris met de l'avant l'importance de réfléchir à une stratégie de carrière, à un plan. « On pousse les artistes à s'organiser, à envisager toutes les possibilités. L'insuffisance d'informations peut mener au manque de ressources. » Parce que ce manque d'intérêt ambiant pour les détails plus arides de l'industrie – marketing, presse, planification financière, etc – peut faire toute la différence entre une carrière réussie ou tout simplement manquée.