Nous sommes les tout-petits

Author:
Publish date:
Social count:
0

»Consulter les archives de la chronique Marketing pour les tout-petits

J’écris sur le marketing depuis plusieurs années. Plus précisément sur le marketing de la musique. Cette industrie qui, il y a deux décennies, était composée de joueurs formant un oligopole où des règles toutes à leurs avantages, permettaient le succès et les profits gros comme la lune. Aujourd’hui, elle est en perte de contrôle face à des consommateurs qu’y n’ont jamais autant consommé, mais qui ont décidé d’attribuer à cet art, une valeur presque nulle. Pas parce qu’ils sont des voleurs, c’est plus complexe que ça, mais plutôt parce qu’ils en ont l’option.

Il y a une explosion de créateurs. Ceux qui se démarquent aujourd’hui, le font, car ils arrivent à attirer l’attention. Nous nous tenons debout dans une époque où le produit augmente ses chances de succès lorsque le marketing arrive avant celui-ci. L’exemple le plus flagrant est celui d’un album du Wu-Tang Clan caché quelque part au Maroc où uniquement un exemple est disponible et sera vendu pour quelque 5 millions de dollars à celui qui a décidé d’attribuer à cet art, un montant jamais vu. Nous n’entendrons probablement pas cet album, mais la stratégie est tellement forte que Forbes a envoyé des journalistes en Afrique du Nord pour en savoir davantage. C’est exactement ce que nous devons faire pour attirer l’attention.

Ici je ne m’adresserai pas aux musiciens. Je le fais sur donnetamusique. Je m’adresserai aux créateurs autonomes. Que vous soyez auteur, designer, entrepreneur, professeur, chef ou agent immobilier, vous êtes tous des créateurs autonomes et votre défi le plus important est d’attirer l’attention sur votre proposition. Dans cette chronique, je partagerai avec vous les stratégies que j’ai apprises du monde de la musique afin de vous permettre de les appliquer à votre projet.

Nous avons les meilleures idées au monde. Quelques-uns d’entre nous ont même réussi à les concrétiser. Nous n’avons pas les budgets marketing des géants comme Coca Cola, Facebook ou Wu-Tang Clan. Nous ne les aurons probablement jamais. Nous resterons probablement tout-petits, mais nous réussirons à connaître le succès, car nos parlerons à une niche.

Je n’écrirai pas sur les 4 P du marketing. Ces concepts existent depuis trop longtemps. Je partagerai entre autres mes idées sur les placebos, la résistance, l’échec, l’histoire, la conversation, la connexion, avec comme objectif de vous faire prendre conscience que votre projet, aussi petit soit-il, a la possibilité d’être viable et de changer les gens. Un peu comme le Cronut l’a fait.