PxPixel
Le nouveau des Charlatans, aux délicieuses saveurs de concombre et d’estragon - Baron Mag

Le nouveau des Charlatans, aux délicieuses saveurs de concombre et d’estragon

Author:
Publish date:
charlatans-bouteilleune

Jeanne Boucharlat, originaire de Paris et fondatrice des sirops Les Charlatans, exerce le métier de graphiste depuis plus de 20 ans. C’est au cours de ses expériences en France, en Suisse et au Québec qu’elle commence à cultiver une passion pour la gastronomie. En 2013, elle donne naissance aux sirops Les Charlatanscomme un hommage combiné au pays de son enfance, la France, et à sa terre d’adoption, le Québec. 

pub-bouffe-mai-SKY

Baron : Pourquoi et comment as-tu donné naissance aux Charlatans ?

Jeanne Boucharlat : En 2013, je suis partie en vacances en France. De passage à Paris, je suis allée manger chez une amie d’enfance qui m’a accueillie avec un kir gingembre. Ce mélange, qui comprend du vin blanc et du sirop de gingembre, était délicieux. Par la suite, j’ai décidé d’en refaire et c’est en recréant le mélange que plein d’idées d’autres sirops aux arômes différents me sont parvenues.

B. : Quels sont les différents arômes que tu proposes avec Les Charlatans ?

J. B. : Il y a différentes saveurs, comme le sirop orange et romarin, le lime et poivre, le gingembre, le chile d’arol et tonka.

B. : Peux-tu en dire un peu plus sur ces essences ? Pourquoi ces mélanges de saveurs ? Avec quoi peut-on les utiliser ?

J. B. : Les mélanges me viennent par envie de mixer des saveurs que j’aime. Ces sirops sont utilisés pour les cocktails, orange romarin pour un Old Fashioned réinventé par exemple, ou des limonades, tout simplement avec de l’eau plate ou pétillante. Mais ils peuvent aussi être utilisés en cuisine, dans une vinaigrette, dans un crémage à gâteau. Plusieurs recettes sont disponibles sur la page Facebook des Charlatans.

B. : Avec quels ingrédients travailles-tu pour créer tous ces arômes ? Et où est-ce que tu te les procures ?

DUCF8903_RGB

J. B. : Il est très important pour moi de travailler avec des produits frais et locaux.  Pour le moment, j’ai fait plusieurs tests avec des herbes locales. Je ne les ai pas encore rendus publics, mais je vais le faire. Les ingrédients de base sont l’eau et le sucre et, pour le sirop de concombre, je me sers de concombres d’ici.

B. : Pourquoi avoir choisi comme saveur concombre et estragon pour ton sirop d’été en collaboration avec Baron ?

J. B. : Cela faisait longtemps que j’avais envie de faire cette saveur. L’estragon est une herbe que j’aime particulièrement pour sa fraîcheur et le concombre est inévitablement estival. C’est donc parfait pour l’été.

B. : Avec quels types de boissons ou d’aliments ce sirop devrait être utilisé ?

J. B. : Je travaille actuellement sur un cocktail. Je proposerai la recette à l’évènement de présentation du produit, le jeudi 8 mai, aux bureaux de Culture Cible. Mais on peut toujours l’utiliser dans des limonades ou des vinaigrettes.

B. : Qui sont tes clients ? Et penses-tu avoir beaucoup de concurrence au Québec ?

J. B. : J’essaye d’avoir une clientèle friande de cocktails. Des personnes qui n’ont pas peur de découvrir et d’essayer de cuisiner avec des saveurs inconnues ou peu orthodoxes.

Il y a de la concurrence avec les sirops importés de France, tels que Teisseire et Marie Brizzard, mais aussi avec d’autres produits locaux.

les_charlatans01

B. : Dans quelles boutiques ou quels restaurants est-il possible de se procurer les sirops des Charlatans ?

J. B. : BOUTIQUES : Alambika (Montréal), Épicerie européenne Inc. (Québec), La Vieille Europe (Montréal), The Gourmet Warehouse (Vancouver), Le Marché des Saveurs (Montréal), Latina (Montréal), Le Vent du Nord (Sherbrooke), La Boucherie AAA (Montréal Est), ArHoma (Montréal)

BARS : Le HB (Rosemère — ils les utilisent, mais vont en vendre bientôt), l’Abreuvoir, le Pourvoyeur

www.lescharlatans.com