PxPixel
Le magazine Città lance son nouveau numéro : "La ville est à nous" - Baron Mag

Le magazine Città lance son nouveau numéro : "La ville est à nous"

Author:
Publish date:

Le jeudi 24 avril, à l’Espace MassivArt, le magazine Città a lancé son nouveau numéro sous le thème reprenant l’expression « la ville est à nous ». Ce magazine d’art et de création, basé à Montréal, a comme mission particulière de comparer Montréal à d’autres métropoles internationales. Une façon simple et originale d’offrir aux Montréalais une ouverture sur d’autres horizons et un repositionnement face à leur ville. Au centre de cette deuxième édition : Mexico. Rencontre avec Léa Jeanmougin, fondatrice du magazine, pour en savoir plus.

« D’une édition à l’autre, le choix de la ville peut se faire par rapport à l’actualité ou s’impose, tout simplement, de façon organique due à un désir initial », explique Léa Jeanmougin lors du lancement de la seconde édition de Città.

Pour Léa, hors de question de surfer sur les grandes tendances médiatiques. Par exemple, le premier numéro de Città était consacré à la ville de Casablanca, alors que c’était l’année de la capitale européenne de la culture pour sa ville natale, Marseille. « Cette année-là, tout le monde parlait de Marseille. Ça aurait été très facile pour moi de faire une édition sur cette ville, mais tout le monde en parlait déjà, donc, que dire de plus... J’ai alors décidé de m’orienter vers Casablanca, au Maroc. Ce choix a été fait pour plusieurs raisons, mais en autre dû à son absence dans les médias durant la Révolution arabe et en raison de la communauté maghrébine montréalaise que l’on connaît très peu. »

Pour ce nouveau numéro « La ville est à nous », Città a réalisé une comparaison subtile entre les villes de Montréal et de Mexico, à travers des œuvres, des photographies, des articles...

« Nous avons, par exemple, créé un projet créatif de ville utopique, à la suite duquel nous avons fusionné des bâtiments de la ville de Montréal et de Mexico pour former un bâtiment qui serait un mix entre les deux. C’était l’occasion pour nous de parler de l’audace de l’architecture mexicaine par rapport à la nôtre », raconte Léa.

De plus, la ville de Mexico, d’où est originaire son mari, rassemble de nombreux clichés comme les enlèvements, le trafic de drogue, la corruption ou encore les meurtres quotidiens. Città a donc voulu, à travers cette édition, déconstruire ces clichés morbides pour redonner à la capitale de la 13e puissance mondiale une image plus rose et positive.

À noter que ces 84 pages ont été créées par des collaborateurs passionnés, éparpillés dans deux villes d’Amérique du Nord, qui, grâce à leur talent et à leur investissement, se rassemblent dans cette édition de Città.

Et, comme mentionné dans le magazine, « ici, toute piste est la vôtre et toute déduction est la bonne. Ici, c’est vous qui tirez le portrait ».

Alors bonne lecture.