PxPixel
La revue JEU change la donne pour sa 150e édition - Baron Mag

La revue JEU change la donne pour sa 150e édition

Author:
Publish date:
RJ001 (1 of 1)

Christian Saint-Pierre réalise enfin son rêve : publier la 150e édition de revue consacrée au théâtre, créée en 1976, sous la forme d’un magazine couleur au format différent et à la structure novatrice. Collaborateur à la revue depuis plus de 15 ans, Saint-Pierre occupe la chaise du rédacteur en chef depuis trois ans. Rencontre avec un amoureux de théâtre et de magazines.

revuejeu

En donnant à la revue une nouvelle mouture, avec moins de pages, un graphisme plus épuré et des illustrations en couleur, Christian Saint-Pierre et son équipe ont voulu détruire les a priori du public concernant JEU. Souvent perçu comme un magazine savant et érudit, à l’usage exclusif des adeptes et professionnels de théâtre, l’équipe éditoriale de JEU livre, avec ce 150e numéro, des rubriques claires qui permettront aux lecteurs de retrouver, d’un numéro à l’autre, des articles qu’ils apprécient.

Parmi ce contenu nouveau genre, on retrouve des portraits, des entrevues, mais aussi des articles de fond, tous réunis par une thématique commune à l’ensemble du mensuel ; pour la 150e livraison, l’équipe a choisi d’aborder le regard et la fascination de certains créateurs et acteurs du milieu du théâtre québécois, par rapport à la ville de Berlin (c’est d’ailleurs pourquoi l’actrice Catherine de Léan, souvent en tournée dans la capitale allemande, fait la Une). Un sujet original et passionnant, qui marque bien le repositionnement de la revue.

« Même si notre revue est axée à 85 % sur les artistes québécois, nous avons également voulu créer une section “ailleurs”. De plus, nous avons décidé depublierexclusivementles critiques surnotre site Internet : l'immédiateté du web est sans aucun doute un moyen plus adéquat pour publier les critiques de pièces au jour le jour », justifie Christian Saint-Pierre.

Étudiant en littérature à l'Université de Montréal et en théâtre à l'UQÀM, Saint-Pierre savait qu'il deviendrait un jour critique de théâtre. C'est en tant que stagiaire, il y a déjà plus de 15 ans, qu'il commence à mettre sa plume au service de JEU. « Depuis cette époque, raconte Christian Saint-Pierre,je rêve de renouveler le magazine et de lui donner une structure récurrenteet novatrice. Aujourd'hui, j'ai vraiment l'impression d'accoucher d'un enfant que j'attendais depuis très longtemps.»

Dure réalité
En Amérique du Nord, JEUest la seule revue de théâtre francophone. Malgré le peu de concurrence qu’elle connaît sur son territoire, la publication ne pourrait se passer des subventions qui lui sont octroyées. Au Québec, la plupart des revues culturelles sont membres de la Société de développement des périodiques. Toutes victimes de la même réalité, elles sont subventionnées à 80% par le Conseil des arts de la ville de Montréal, le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts du Canada.

Aujourd'hui, la revue JEU a plus de 600 abonnés et vend 200 exemplaires en kiosque par mois. Grâce au nouveau format du magazine, Christian et son équipe entendent bien piquer la curiosité de leurs nouveaux lecteurs, tout en les rivant aux articles, du premier au dernier mot.

revuejeu.org

À gagneruncopiede la revue JEU avecBaron