Cuisiner avec le thé - Baron Mag

Cuisiner avec le thé

Author:
Publish date:

»Consulter les archives de la chronique Chez figue

Ma grand-mère buvait son thé tous les jours. Au dîner et au souper. Jamais au déjeuner qui était réservé au café. Du thé Salada en sachets. Je me rappelle très bien la boîte de couleur orange avec l’inscription Orange Pekoe. Que de suppositions mon imagination d’enfant a élaborés concernant ce fameux Pekoe... en fait je viens tout juste d’apprendre la signification de ce mot mystérieux, il qualifie le type de feuille de thé.

Plus tard j’ai découvert que le monde du thé était beaucoup plus vaste que ce que la section de l’épicerie de mon enfance m’avait laissé croire. Je me suis alors mis à goûter différents thés en feuilles que je choisissais seulement en fonction de la beauté de leur emballage. Maintenant, même si j’adore toujours regarder les emballages des produits asiatiques, je ne pars plus autant à l’aventure gustative. J’ai une préférence pour le thé vert japonais Sencha et pour le Earl Grey, thé noir aromatisé à la bergamote.  Je cuisine aussi avec le Matcha, ce thé vert en poudre que les Japonais vénèrent.  Vous trouverez d’ailleurs plus bas la recette du fondant de la photo.

Le thé est la boisson la plus consommée dans le monde après l’eau. Il y aurait plus de 1500 variétés.  Il est cultivé dans une quarantaine de pays en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud.  Plusieurs millions de tonnes de thé sont produites chaque année et la production ne cesse de croître.

Il existe 2 types de thé : le thé noir et le thé vert. Le thé noir est surtout consommé en Amérique et en Europe tandis que le thé vert est très populaire en Asie. C’est le procédé pour traiter les feuilles après la cueillette qui les distingue. Le thé vert est séché rapidement après la cueillette c’est pourquoi il conserve son beau vert franc tandis que le thé noir est traité pour favoriser la fermentation. Les feuilles s’oxydent ce qui donne un thé avec une couleur beaucoup plus foncée.

Le thé blanc fait de bourgeons et de feuilles de thé est l’un des plus dispendieux et des plus rares. Le thé pu-ehr se vend aussi très cher. Il est vieilli en cave de 1 à 60 ans afin de développer une saveur particulière qui rappelle le moisi. Il est fort apprécié en Chine.

Chaque pays a développé sa façon particulière de servir le thé. Au Japon, le thé Matcha doit être préparé selon un rituel immuable avec des outils bien particuliers. En Inde, on ajoute beaucoup d’épices au thé avec du lait et du sucre créant ainsi le Chai. Au Tibet, on ajoute du beurre et du sel tandis en Afrique du Nord on le préfère avec de la menthe et du sucre.

Un grand nombre d’études ont été consacrées au thé. Plusieurs bienfaits lui sont attribués.  Consommer du thé vert permet notamment de diminuer les risques de développer certains cancers, des maladies cardiovasculaires ainsi que l’Alzheimer. La consommation de thé diminue également le risque de carie dentaire et permet de contrôler son poids.  Cependant, les bienfaits ne sont pas aussi notables avec le thé noir car la fermentation lui fait perdre de la teneur en catéchine, un antioxydant. Selon le docteur Richard Béliveau, il est donc préférable de choisir les thés verts japonais qui sont davantage pourvus en molécules anticancéreuses.

La caféine contenue dans le thé s’appelle aussi théine. Cependant, il y a beaucoup moins de caféine dans le thé que dans un café. Il y a 6 fois moins de caféine dans une tasse de thé vert que dans une tasse de café filtre ce qui en fait donc une boisson à privilégier.

Si le thé est si bon pour notre santé pourquoi ne pas l’utiliser également en cuisine?

Voici quelques idées :

  • Laisser infuser des fruits séchés dans du thé bien chaud. Ces fruits peuvent être ensuite ajoutés à une salade de fruits ou à de la crème glacée.
  • Faire mariner des cubes de tofu dans une infusion de thé additionnée de sauce soya, de miel et de gingembre.
  • Ajouter un peu de thé dans une vinaigrette maison.
  • Ajouter du thé Matcha à la crème glacée à la vanille. Bien mélanger et remettre au frais quelques minutes. Il est aussi possible de faire une infusion de Matcha et de la verser délicatement sur la crème glacée. À déguster immédiatement avant que la crème glacée soit entièrement fondue. C’est la même méthode que l’Affogado des Italiens qui utilisent plutôt le café.

Astuce : Il est possible d’utiliser les feuilles de thé infusées comme engrais pour les plantes vertes.

Conseil :

  • Conserver le thé a l’abri de l’humidité. Idéalement dans une boîte en fer blanc.
  • Il est préférable d’acheter du thé en feuilles plutôt qu’en sachets car il est de meilleure qualité.
  • Il est préférable d’acheter du thé bio car le thé contient des pesticides. Pour voir le reportage de l’émission de Radio-Canada L’Épiceriecliquez ici

Anecdote :

En Asie, plusieurs légendes entourent la découverte du thé. L’une d’entre elles  soutient que le premier théier a poussé là où un moine a jeté ses paupières qu’il avait coupé pour être certain de ne pas s’endormir durant la méditation.

Je vous propose ici une recette délicieuse qui impressionnera vous convives par le côté inusité de la composition. (notre photo)

Fondants au Matcha et chocolat noir

Pour 6 portions

2 c. à soupe de farine

1c. à soupe de Matcha

½ tasse de beurre

¼ tasse de noisettes en poudre

2. à soupe de sucre brun non raffiné

2 oeufs

Une pincée de sel

24 pastilles de chocolat noir ou ¾ tasse de pépites de chocolat

  • Préchauffer le four à 350F. Mélanger la farine, le matcha et le sel.
  • Faire fondre le beurre.
  • Dans un second bol, battre les oeufs et le sucre. Ajouter le beurre fondu refroidi, la poudre de noisettes et la farine au matcha. (Si vous avez des noisettes entières, vous pouvez faire vous même votre poudre en les passant au mélangeur. Attention à ne pas laisser trop longtemps toutefois car vous obtiendrez plutôt du beurre de noisettes. )
  • Beurrer et fariner 6 ramequins (inutile si vous utilisez des moules en silicone) et verser la moitié du mélange au matcha. Ajouter 4 pastilles de chocolat dans chaque moule et couvrir du reste de la préparation. Assurez vous que la préparation enrobe bien le chocolat sur les côtés.
  • Cuire au four 7 à 8 minutes. Servir tiède pour que le coeur soit coulant.

Recette tirée de Petits plats japonais de Laure Kié

D'autres recettes avec du thé:

Tajine d'agneau aux pruneaux

Quatre-quarts aux raisins et thé Earl Grey

Saumon au thé vert

---------

Ce texte est une collaboration de Chez Figue.