Autostadt Montréal

Author:
Publish date:
Social count:
0
autostad

Le concessionnaire Volkswagen situé au 324, rue Peel, rénove son espace de montre en quadruplant sa surface de façon ingénieuse, pour un service maximisé. Leur salle de démonstration intègre un nouveau système de stockage intérieur qui permet d’avoir plus de voitures, dans un plus petit espace, en les positionnant les unes au-dessus des autres.  Ce système d’entreposage superposé de quatre étages est le tout premier du genre en Amérique du Nord. Mike Sayig, président de Centre-ville Volkswagen, s’est entretenu avec Baron à ce sujet.

centrevillevolks

Baron : Pouvez-vous nous en dire plus sur cette nouvelle salle de montre ?

Mike Sayig : C’est un système d’entreposage vertical, à quatre niveaux, inspiré par l’Autostadt, qui est le centre de livraison Volkswagen de Wolfsburg, en Allemagne. En Europe, on a souvent tendance à maximiser l’espace pour être plus efficace. Dans notre cas, comme nous sommes à Montréal, nous avons décidé de le faire à l’intérieur. À ma connaissance, il n’y a aucune installation qui peut contenir autant de voitures dans un environnement intérieur, à Montréal. Sur environ 6500 pieds carrés, on peut entreposer 140 voitures. Ce nouvel espace devient notre showroom intérieur. Les représentants viennent avec les clients et leur montrent les différentes voitures disponibles. La clientèle peut alors directement faire l’essai d’un grand nombre de modèles. Par la même occasion, cela permet de dégager l’entrée du showroom, là où, traditionnellement, on trouve toutes les voitures les unes à côté des autres.

B. : Comment avez-vous transformé cet espace pour qu’il soit, justement, plus interactif ?

M. S. : On a, par exemple, développé des applications sur iPad pour que les représentants puissent expliquer aux clients l’origine de Volkswagen et les nouvelles technologies disponibles pour chaque voiture. Il est important de tenir le client au courant de toutes les innovations qui ont été apportées à l’automobile, qui existe quand même depuis plus d’un siècle. Nous avons donc décidé, pour présenter les éléments qui ne sont pas visibles aux adeptes de la technologie automobile, de développer des explications interactives et éducatives pour iPad. Nous estimons qu’une visite moyenne durera entre 45 et 90 minutes, ce qui donne amplement le temps à la clientèle de s’informer et d’en apprendre davantage sur la voiture qu’elle magasine.

B. : Combien de temps a demandé la réalisation du projet de salle de montre ?

M. S. : On a tout d’abord commencé par amener l’idée chez Volkswagen. On a voulu leur faire comprendre qu’en tant que concessionnaire, au centre-ville de Montréal, qui a été reconnue comme ville de design par l’Unesco, avec une clientèle de professionnels et de résidents de Griffintown, il nous fallait un renouvellement pour rester à la hauteur des attentes urbaines.

La planification a pris pas mal de temps. Pour le côté physique, on a débuté à l’automne 2012, et on a fini au mois d’août 2013. Cet automne, on a rénové le showroom pour commencer à implanter des éléments qui le rendent plus moderne, plus accueillant, et qui amènent une expérience différente pour le client.