Le portefeuille de voyage Peregrino signé Corinne Wilde et Baron

Author:
Publish date:
portrait-corinne

Installée depuis plus d’un an dans son atelier du Mile-End, avenue Casgrain, l’artiste Corinne Bourget réalise toutes sortes d’accessoires uniquement à base de cuir sous le nom de Corinne Wilde. En collaboration avec Baron, elle a créé Peregrino, pour tous les designers, architectes et hommes d’affaires qui s’en vont découvrir le monde.  

PUB-SKY-CORINNE-FR

« J’ai toujours été attirée par le cuir, confie Corinne. Quand j’avais 14 ans, mon père a acheté un kit pour faire toutes sortes de formes sur le cuir. J’ai tout de suite aimé la matière. » Plongée dans le monde du cuir dès l’enfance, Corinne termine ses études à l’Institut des métiers d’art de Montréal et part ensuite travailler dans différents ateliers, en France et en Australie, pour acquérir de nouvelles techniques de création. « Je suis partie en Australie, dans un petit atelier de chaussures et j’ai trouvé ça très inspirant. Ils utilisaient du cuir plus solide, plus épais et plus raide avec un côté plus masculin. C’est peut-être de là que vient mon attirance pour la clientèle masculine. »

Avec Baron, Corinne a réalisé Peregrino, un portefeuille masculin, pratique et utile pour tous les hommes qui voyagent aux quatre coins du monde. L’accessoire de cuir peut se glisser dans une poche et peut contenir un passeport, des cartes de crédit, des billets et même une carte d’embarquement. « J’ai décidé de ne faire qu’une version pour hommes parce qu’on m’a souvent dit que ce n’était pas facile de trouver ce genre d’accessoires de bonne qualité, pour hommes, à Montréal », précise l’artiste.

Priorisant toujours le côté fonctionnel de l’objet, Corinne a commencé par prendre les dimensions du passeport, pièce maîtresse du voyageur, pour ensuite faire différents tests et concevoir le Peregrino final le plus épuré et le plus pratique.

Pour ses autres réalisations, Corinne mise toujours sur le cuir. Elle aime la façon dont il vieillit, le fait qu’il dure longtemps et qu’il peut être transmis de génération en génération. « Qui n’a jamais reçu un vieux sac en cuir de sa grand-mère ? Avec le temps, le cuir va patiner, c’est plus rough. C’est une matière entre le textile et le travail du bois. Je dirais même que c’est plus proche de l’ébénisterie, car on fait beaucoup de ponçages et les outils se ressemblent », commente Bourget.

En ce moment, Corinne passe la moitié de son temps à confectionner ses propres réalisations  et l’autre moitié à effectuer des commandes sur mesures. Ses accessoires sont déjà disponibles sur Etsy et dans la boutique Annexe Vintage, 56 rue Saint-Viateur, à Montréal, mais elle envisage sous peu d’être présente dans plusieurs magasins et salons.

Venez au lancement le 21 mars 2014 dès 18h
chez atelier b. : 5758, St-Laurent , Montréal
Des cadeaux de bienvenue seront offert
»Consulter l'évènement facebook

3oneimage

IMG_4931

lightinside