Les designers / entrepreneurs

Author:
Publish date:
Social count:
88

Design industriel, design intérieur, design de produit, design thinking, design doing, design organisationnel. Le terme design n’a jamais été aussi populaire et on l’utilise à toutes les sauces. La force du design réside dans la méthode avec laquelle on aborde les choses, et cette méthode est enseignée dans les formations comme l’architecture, le design industriel, le design graphique, etc. 

Par contre, ces formations traitent assez rarement du démarrage d’une entreprise, de la gestion de cette dernière ou des défis qui s’y rattachent.  C’est peut-être la raison pour laquelle il y a aussi peu de designers qui décident de fonder une entreprise en se basant sur les principes du processus de design. Les designers sont perçus, essentiellement, comme des fournisseurs de services alors que plusieurs d’entre eux auraient les capacités et l’attitude de l’entrepreneur. Alors, pourquoi y a-t-il aussi peu de designers/entrepreneur?

Bien sûr, plusieurs designers travaillant à la pige sont entrepreneurs, mais on retrouve peu de designers qui, en plus de jouer un rôle dans les activités créatives de l’entreprise, jouent également un rôle crucial dans le choix de la vision et de la gestion de cette entreprise. On pourrait croire que, par définition, design ≠ business, alors que les designers sont certainement outillés pour prendre les grandes décisions qui sont directement liées aux valeurs et aux produits développés par les entreprises pour lesquelles ils travaillent.  Est-ce une question d’éducation, d’intérêt, de finance ou même à la limite, une question de valeur?  Les designers veulent concevoir, et non faire de la gestion.  Évidemment, dans le démarrage d’une entreprise, le designer n’a pas le choix de jouer les rôles conjoints de designer/gestionnaire, mais ne faut-il pas voir ce double rôle comme un réel avantage plutôt qu’une tâche supplémentaire et technique? Le processus créatif avec lequel les designers travaillent chaque jour est un outil puissant dans la création d’une entreprise.  Bien des designers sont certainement parmi les meilleurs candidats pour créer un projet d’entreprise... il s’agit de création après tout. Pourquoi, alors, il y a aussi peu de créateurs au rendez-vous? Évidemment, il y a tous ces volets (finances, RH, TI, marketing… non, ça c’est différent, on aime tous travailler sur notre portfolio!) qui sont moins intéressants pour les créateurs, mais qui, pourtant, sont vitaux à la bonne santé d’une entreprise de design. 

En parlant avec expérience, on peut confirmer que ce n’est pas si pénible que ça.  Gérer une entreprise, parallèlement au travail de création, c’est surtout l’opportunité d’être créatif dans des domaines qui ne sont pas ceux avec lesquels nous sommes habitués et ouvrir une porte sur la gestion créative de son entreprise. Il n’y a pas de recette toute préparée pour démarrer une entreprise, mais il y a certainement de bons ingrédients à tirer du processus de conception et qui seront fort utiles pour prendre les bonnes décisions dans le long cheminement du démarrage d’entreprise. Le point commun des designers et des entrepreneurs est la résolution de problématique et défis. Alors, pourquoi ne pas être les deux à la fois?

Il y a ceux qui créé pour l’amour de créer, mais il y a aussi ceux pour qui le processus est aussi important que la solution, ce sont eux qui, d’après nous sont des candidats idéaux pour ce double profil du designer-entrepreneur.