PxPixel
«La musique avant tout» - Simon Fauteux, président de SIX media marketing inc. - Baron Mag

«La musique avant tout» - Simon Fauteux, président de SIX media marketing inc.

Author:
Publish date:

» Consulter les archives de la chronique Dans les coulisses...

Passionné de musique, Simon Fauteux a toujours fait en sorte que celle-ci fasse partie de sa carrière. S’étant tout d’abord lancé comme musicien en 1985, il a lancé l’album Impulsif en 1993. Après quelques années de tournée, Simon a décidé de changer de voie : «Mon rêve était de faire de la musique, pas d’être pauvre.» blague celui qui est aujourd’hui le président de SIX media marketing inc., une boîte de relations de presse, de promotion et de marketing qui vient de fêter ses 5 ans d’existence.

Ayant également été disquaire et représentant des ventes chez quelques distributeurs, Fauteux a eu la chance de découvrir de multiples facettes de l’industrie musicale. Aujourd’hui, son critère de sélection ultime pour SIX media marketing inc. demeure la qualité. Ouvert d’esprit, trippeux de musique qui sort de l’ordinaire et très conscient que tous les goûts sont dans la nature, Simon travaille avec des artistes aux horizons divers : Emilie-Claire Barlow, Adam Cohen, Axelle Red, The Cat Empire, Voivod et de nombreux autres. «On ne travaille qu’avec les meilleurs!»

«Les belles surprises justifient le plaisir de faire ce travail.»

Si la compagnie travaille principalement avec des musiciens signés, elle n’est aucunement fermée aux artistes indépendants. «Un bon exemple, c’est Scarlett Jane. Impossible de passer à côté d’une belle surprise comme ça!» Pourtant, le duo folk de Toronto reste dans l’exception. «Si un artiste veut qu’on fasse la promotion d’un album qui est seulement disponible sur Bandcamp, ça risque de ne pas fonctionner. Il faut au moins qu’il y ait une distribution quelque part, une structure. Sinon, je ne sais pas si on peut dire que l’album est vraiment sorti…»

À la lumière de son expérience, Fauteux souligne l’importance de savoir bien s’entourer : «Selon moi, il faut une équipe pour gérer les multiples aspects de la carrière d’un artiste. C’est trop pour une seule personne. C’est possible d’aller chercher une crédibilité, mais il faut être extrêmement persévérant face à l’indifférence.» Et le président de SIX media marketing inc. est catégorique : «À un certain moment, ce n’est plus tant ce que tu connais, mais qui tu connais. C’est un métier de contacts.»

«Tous les médias sont sur un pied d’égalité»

En plus de faire face à la mutation de l’industrie du disque, Fauteux doit s’adapter aux changements majeurs qui touchent le monde médiatique. Selon lui, les blogues et les webzines peuvent aller chercher autant les lecteurs que les médias de masse. Seulement, c’est beaucoup plus difficile de vérifier les impacts de cette couverture sur le net. «Quand Alain Brunet écrit un article dans La Presse, on voit tout de suite les effets sur les ventes. Quand un blogue fait de même, ce n’est pas évident de quantifier la réaction. Il y a des milliards de sites, et ils n’ont pas tous la même portée.»

Malgré tout, Fauteux est convaincu que la montée des nouveaux médias est à prendre au sérieux, autant par les attachés de presse que les artistes qui tentent de faire eux-mêmes leur promotion. «Les blogues et webzines pourront certainement concurrencer les publications plus établies un jour. Ce sera un travail de longue haleine, mais rien n’est impossible.»