Bryan Perro, directeur général et artistique de Culture Shawinigan

Guide de Shawinigan x Baron
Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
0
Guide de Shawinigan x Baron
CULTURE SHAWINIGAN

Quel est votre emploi actuel et quel est votre parcours?

Bryan Perro fait ses études collégiales en sciences humaines au Cégep de Shawinigan en 1988, puis il obtient un baccalauréat en enseignement du théâtre de l’Université du Québec à Montréal en 1992, assorti d’un complément de formation en arts plastiques. Il termine en 2003 une maîtrise en études québécoises à l’Université du Québec à Trois-Rivières où il étudie très sérieusement le loup-garou, ce qui fait de lui l’unique lougarologue canadien. Écrivain, conteur, comédien et metteur en scène, notamment pour le Théâtre de la bécane, il enseigne le théâtre au Collège Shawinigan de 1994 à 2003. Titulaire d’une chronique dans le mensuel culturel Le Sorteux de 1998 à 2002, il collabore au quotidien Le Nouvelliste de 2005 à 2011. Auteur de plusieurs pièces de théâtre, il lance en 2003 les premiers tomes de sa série jeunesse Amos Daragon, qui deviendra l’une des séries les plus vendues au Québec avec 1 700 000 titres écoulés. Traduit dans vingt-deux langues et présent dans vingt-six pays, Bryan Perro demeure à ce jour l’un des auteurs canadiens les plus lus autour du globe. Il a remporté le Prix jeunesse de science-fiction et de fantastique québécois en 2006 pour le tome 8 de la série Amos Daragon, La cité de Pégase, puis il conçoit en 2007 un grand spectacle pour tous, Éclyps, présenté à la Cité de l’énergie pendant la saison estivale. Viendront ensuite les mégaspectacles sur Amos Daragon et Dragao, toujours à la Cité de l’Énergie. On le croise en 2012 sur la scène de la maison symphonique où, appuyé par le maestro Kent Nagano et l’Orchestre symphonique de Montréal, il y présente un de ses contes. Concepteur et animateur de sa propre émission de télévision sur les ondes de Radio-Canada, il explore de 2011 à 2013 la mythologie et l’imaginaire populaire du Québec. Il ouvre la saison du TNM en septembre 2015 avec une adaptation théâtrale de Moby Dick, dans une mise en scène de Dominic Champagne. À ce jour, Bryan Perro a travaillé comme scénariste télé pour Zone 3 (Nuit de peur), a scénarisé le jeu vidéo Sang Froid et prépare les nouvelles aventures d’Amos Daragon en dessins animés qui seront lancés en septembre 2017 sur les ondes de Radio-Canada. Directeur général et artistique de Culture Shawinigan depuis juillet 2015, il est fait Chevalier de l’Ordre de la Pléiade par l’Ordre international de la Francophonie.

Bryan Perro est également éditeur (Perro Éditeur) depuis 2011 et libraire (Perro libraire) depuis 2013. Sa passion pour le hockey lui a fait joindre en 2014 le groupe des actionnaires des Cataractes de Shawinigan, une équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il assume depuis juillet 2015 la direction générale et artistique de Culture Shawinigan.

841124_411048442315517_2079360327_o

Quel est le rôle de Culture Shawinigan?

Culture Shawinigan – dont le nom légal est Corporation culturelle de Shawinigan – a été créé en 2004, à la suite de la première politique culturelle de la Ville de Shawinigan. Organisme autonome à but non lucratif, il est l'un des principaux acteurs du secteur des arts et de la culture en Mauricie. Son mandat? Assurer sur son territoire le soutien aux arts, aux lettres et à la culture, ainsi que favoriser la cohésion nécessaire pour leur développement durable. Diffuseur majeur reconnu en arts de la scène et en arts visuels, Culture Shawinigan intervient aussi dans les secteurs du patrimoine, de la médiation culturelle et du loisir culturel. Son équipe travaille énergiquement pour offrir aux citoyens une programmation artistique et culturelle de qualité.

Innovante et dynamique, Culture Shawinigan crée des liens solides avec son public et les principaux intervenants sociaux et économiques de la communauté. C'est d'ailleurs grâce à son leadership et à son expertise exceptionnelle qu'elle fait rayonner la culture dans toute la collectivité.

PLUS CONCRÈTEMENT, CULTURE SHAWINIGAN, C'EST...

• la salle Philippe-Filion du Centre des arts;

• le Centre d’exposition Léo-Ayotte;

• la Maison de la culture Francis-Brisson;

• des ateliers culturels offerts à la population;

• une offre scolaire en arts de la scène et en arts visuels;

• de l’animation estivale dans les rues et les parcs;

• des événements pluridisciplinaires;

• des actions en médiation culturelle;

• la mise en valeur du patrimoine.

540401_344867692266926_497620951_n

Pouvez-vous nous donner un aperçu de la stratégie numérique de Culture Shawinigan?

L’ESPACE 0— UN est un projet unique et novateur collé aux aspirations, aux besoins ainsi qu’aux nécessités du XXIe siècle. Un nouvel espace dédié aux écritures numériques, aux nouvelles émergences, aux innovations artistiques, à la pédagogie technologique et aux coopérations territoriales. L’espace 0— UN existe pour rassembler les forces, partager les savoirs et contribuer au développement de notre région dans une modélisation propre aux nouvelles technologies. La conjugaison de l’art, l’éducation et le patrimoine nous semble une voie d’avenir. De la protection de nos racines jusqu’à l’éducation de nos bourgeons, l’ESPACE 0— UN est un partenaire de développement essentiel dans notre combat contre la misère intellectuelle, l’ennemi à vaincre en région défavorisée.

OK, mais encore…

L’ESPACE 0— UN se spécialise en art numérique!

L’art numérique désigne un ensemble varié de catégories de création utilisant les spécificités du langage numérique. Il s’est développé comme genre artistique depuis le début des années 60. Portée par la puissance de calcul de l’ordinateur et le développement d’interfaces électroniques autorisant une interaction entre le sujet humain, le programme et le résultat de cette rencontre, la création numérique s’est considérablement développée en déclinant des catégories artistiques déjà bien identifiées. En effet, des sous-catégories spécifiques telles que la « réalité virtuelle », la « réalité augmentée », « l’art génératif », ou encore « l’art interactif » viennent compléter les désignations techniques du net art, de la photographie numérique ou de la robotique dans les arts.

600277_323088137778215_1446624975_n

Quelles sont vos stratégies et les priorités à venir pour Culture Shawinigan?

Faire découvrir l’art numérique aux adolescents

L’ESPACE 0-UN se propose de devenir un des satellites souhaités dans le plan culturel numérique du Québec afin d'appuyer les efforts du Medialab de la métropole. Les nouvelles technologies ayant un fort potentiel attractif pour les jeunes, ce sont les bras ouverts que nous recevrons des clientèles ciblées d’adolescents afin de leur faire découvrir les infinies possibilités créatrices des nouveaux médias.

1) Les jeunes participants pourront faire la rencontre d’artistes professionnels capables de leur inculquer des notions fondamentales de la pratique des arts.

2) Les artistes en herbe seront initiés à la pratique artistique, aux techniques numériques ainsi qu’aux notions indispensables de démarche artistique.

3) Application mobile, web, expérimentation, innovation et création dans le domaine spécifique des arts et leur promotion deviendront le nouveau champ lexical de ces explorateurs du XXIe siècle.

4) Collaboration avec les écoles, mariage avec les organismes communautaires et valorisation du travail de nos jeunes participants, telle est la charte de L’ESPACE 0-UN.

L’artiste est un travailleur indépendant.

L’artiste professionnel entre dans la catégorie des travailleurs indépendants, c’est une personne qui exerce, pour son compte, une activité non salariée, sans lien de subordination avec une autre personne, c’est-à-dire indépendamment de tout employeur. Mais pour produire, s’exposer et vendre son talent aussi bien que son savoir, l’artiste a besoin de se développer dans des conditions optimales. Il a besoin de moyens pour réaliser, d’un lieu pour créer. L’ESPACE 0-UN est donc fait pour lui.

1) L’artiste professionnel pourra louer les lieux, par l’entremise d’une bourse ou d’une subvention, afin d’y monter son projet.

2) L’artiste professionnel pourra y mener des projets où le financement vient de commandes particulières d’organismes publics (ex. : 1 %) ou d’entreprises ouvrant dans le monde municipal (ex. : spectacle multimédia de projection d’images géantes) ou privé (ex. : installation d’un hall d’entrée d’un siège social).

3) Culture Shawinigan s’engage à prendre sous son aile un artiste émergent de sa région et de l’accompagner dans la création de son projet, puis d’exposer le résultat de son travail tout en lui donnant accès au réseau de diffusion entre musées.

4) Culture Shawinigan pourra également faire office de producteur de contenu et donner des commandes spécifiques sur des thèmes particuliers, mais parallèles aux lignes directrices de développement régional en tourisme, afin que les œuvres artistiques puissent être un facteur d’attraction supplémentaire et complémentaire de l’offre présente.

Numériser le passé pour le propulser vers l’avenir.

zBpDakfY

L’ESPACE 0-UN deviendra le chef-lieu de la protection du patrimoine industriel en priorisant des projets de numérisation et de diffusion, de proximité et d’accessibilité, construit autour des normes de la BAnQ en lien avec le système de gestion du patrimoine PIMIQ et du MCC.

1) Grâce à L’ESPACE 0-UN, les archives de l’ancienne usine Laurentide, ancienne tête de file dans la fabrication de papier, pourront être conservées, partagées et consultées.

2) Les archives de la municipalité de Shawinigan éviteront aussi la moisissure d’un classeur humide.

3) Des applications mobiles pour des circuits, tels que de la maison à l’usine, de géocaching, de circuits patrimoniaux, pourront également voir le jour.

4) Des initiatives en multimédia et en projection d’images géantes pourront également être développées afin de mettre en valeur les numérisations patrimoniales.

5) Une collaboration avec la Société d’histoire indépendante Appartenance Mauricie qui détient un fond de 290 000 photographies, négatifs et tirages papier des archives de différents médias d’information est également envisagée.

Dans son sens le plus large, la culture peut aujourd’hui être considérée comme l’ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l’être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances.

Son paradoxe? La culture est propre aussi bien à une nation qu’à un individu, dans le cas de L’ESPACE 0-UN, elle s’inscrit dans une région précise afin de s’ouvrir sur la nation, puis le monde.

La Culture est une « nécessité » d’ordre anthropologique, elle n’apparaît pas comme un simple moyen, mais bien comme une fin en soi. Culture Shawinigan croit dans un processus d’éducation, d’humanisation, de spiritualisation grâce auquel les hommes affinent leurs goûts, nuancent et travaillent leurs jugements, entraînent leur intelligence et leur esprit à produire du sens et à en jouer.

Voilà, la véritable définition de l’ESPACE 0-UN.

Site de Culture Shawinigan | Site du Centre d'exposition Léo-Ayotte | Facebook | Twitter