Darwinisme numérique : le futur du journalisme

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
0

Cela n’était pas plus concevable que d’assister à la chute de Lehman Brothers. Puis tout a changé. Le New York Times pouvait faire faillite. Un peu comme si, de ce côté-ci de l’Atlantique, le Monde, El Pais le Corriere de la Serra disparaissaient simultanément de la scène. Basculement qu’évoque le film-documentaire de Andrew Rossi, A la une du New York Times, immersion d’un an dans les couloirs du grand quotidien, auquel fait écho dans l’actualité immédiate la vente du Washington Post au fondateur d’Amazon , Jeff Bezos. Ces empires de la presse papier sont soudain devenu colosses aux pieds d’argile, aucun d’entre eux n’est “too big to fail”, trop gros pour faire faillite, comme le sont désormais les banques dont l’effondrement est considéré dangereux pour l’intégrité du système financier. Lire la suite sur lenouveleconomiste.fr