Six Point Un : des idées de grandeur

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
10
baron-sixpointun

Dire que Six Point Un a le vent dans les voiles serait un euphémisme. La jeune compagnie fondée en 2010 a été désignée par la prestigieuse revue AZURE comme l’une des dix compagnies canadiennes de design industriel à surveiller lors de la plus récente édition du « Interior Design Show ». Portrait d’une compagnie locale qui est en train de donner une leçon de style à la scène internationale de design.

Claudia Després et Jérémy Couture ne partagent pas seulement la même taille, qui a inspiré le nom de leur compagnie de design industriel. Du haut de leur 6’1’’, les deux professionnels débordent du même talent, à la hauteur de leur ambition.

banc-luge-blanc-bleu-flocons

Les deux designers, qui se sont d’abord croisés au cours de leur baccalauréat à l’Université de Montréal, ont décidé de fonder une entreprise après avoir travaillé ensemble dans la ville de Québec. Les deux comparses ont rapidement fait leur marque, prenant part à la présentation From Quebec to New York sur l’île de Manhattan, en 2010, et fondant, du même coup, Six Point Un.

Depuis, Després et Couture ne chôment pas. Leur compagnie a collaboré à la conception de l’hôtel La Ferme de Baie-Saint-Paul, qui vient de remporter un prix aux Retail & Leisure Interiors Awards 2012. Six Point Un a aussi remporté le prix Studio North Best Collection, l’an passé, au « Interior Design Show » de Toronto, disputé par plus de 60 compagnies canadiennes de design.

Design du terroir

Les créateurs de Six Point Un sont animés par le désir d’offrir des produits de qualité, inspirés par la nordicité canadienne. Pour ce faire, Six Point Un utilise des matériaux locaux, comme le bois d’érable et l’aluminium. Des produits à l’image des québécois et des canadiens, « qui ont l’air accueillant, mais qui ont aussi une fondation solide », explique passionnément Claudia Després.

Le respect de la nordicité auquel tient Six Point Un va plus loin que le choix de matériaux. L’ensemble des décisions logistiques de la compagnie démontre la volonté de valoriser la culture nord-américaine, particulièrement celle du Québec. « Le plus possible, nous choisissions des fournisseurs locaux, des produits locaux et nous essayons de faire appel à des employés locaux. En plus de miser sur des produits de qualité, ces choix font en sorte que nos collections sont plus écologiques. On œuvre dans le design éthique sans le vouloir », raconte la co-créatrice de Six Point Un.

IMG_2039

Redonner au design ses lettres de noblesse

L’étoile de l’industrie du design industriel est en train de pâlir au Québec, selon Claudia Després. En effet, œuvrant souvent dans le domaine des meubles « mainstream », les entreprises québécoises ne peuvent plus faire compétition avec des entreprises étrangères à faible coût de main d’œuvre, comme celles qui proviennent de la Chine. Dans ce contexte hyper compétitif, le design prend de plus en plus d’importance, si on veut se démarquer.

« Le design ne devrait pas être vu comme une finalité ou un coût de plus pour une entreprise. Au final, lorsqu’un client est devant un étalage pour choisir un produit, il va choisir celui qui est plus design, même s’il coûte un peu plus cher. Un produit design parle plus au consommateur », note avec enthousiasme la jeune entrepreneure.

Grâce à ce souci de l’esthétisme, Claudia espère que le nouveau bébé de Six Point Un, intitulé Paul Coconut, gagnera en popularité. Orienté vers le grand public, ce projet vise à offrir des objets à la fois cocasses et utiles à un prix modique. Une initiative qui permettra aux jeunes designers locaux de rejoindre une plus vaste clientèle, question de prospérer un peu, au lieu de survivre.

sixpointun.ca