Punto Soave : repenser le fauteuil

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
6
baron-puntosoave

Carlotta Simoncello et Tomas Bordignon sont allés étudier le design industriel à Dublin, en Irlande, avant de revenir dans leur pays natal d'Italie, plus précisément dans la ville de Bassano del Grappa. C'est à leur retour qu'ils ont décidé de fonder leur propre boîte de design, Punto Soave. Ils ont conçu, entre autres, un fauteuil-hamac qu'ils ont baptisé Paciocco. C'est suite à la découverte de ce fauteuil original que Baron s'est entretenu avec Tomas pour parler un peu plus de leur entreprise et du Paciocco.

Baron :Comment est l'industrie du design industriel pour les pigistes comme vous en Italie? Comment vous y situez-vous?

puntosoave

Tomas Bordignon : Aujourd'hui, tout est difficile en Italie. Ce n'est pas en raison d'un manque de travail dans le domaine. Si vous avez des contacts, si vous connaissez quelqu'un (bref, si vous êtes recommandé), vous pouvez vous tailler une place. Alors, pourquoi ne pas relever le défi? Pourquoi ne pas créer sa propre entreprise? C'est donc ce que nous avons fait. Avoir un rêve est tout dans la vie, le plus dur est de le concrétiser!

B : Quelle est l'idée principale derrière la conception du fauteuil Paciocco?

TB : Paciocco est une chaise étrange. Il n'a aucune identité réelle. C'est un hybride d’une chaise et d'un hamac. Le défi sur le plan de la conception était initialement de résoudre la question du transport. La première question était : « Est-il possible de concevoir une chaise qui est facilement transportable ou qui peut être envoyée par la poste? » De là est venue l'idée de ne pas utiliser de vis, de clous ou de colle, mais d’avoir plutôt recours à une structure de verrouillage. Une fois la structure et les articulations créées, nous nous sommes penchés sur la conception du siège. Paciocco était impressionnant, et nous ne voulions pas que la chaise paraisse trop lourde esthétiquement. Nous avons donc essayé de lui trouver un siège léger. Et quoi de mieux que le hamac? C'était parfait : une imposante structure et un siège léger! À partir de ces concepts est né Paciocco.

B : Quelle partie de cet objet préférez-vous?

paciocco

TB : Il y en a plusieurs : l’absence de structure rigide; tout le système de verrouillage; et la dernière et non la moindre, l'idée du hamac. Cette chaise est si polyvalente que vous pouvez utiliser n'importe quel type de matériaux ou de couleurs pour créer votre propre Paciocco.

B :Est-ce un prototype unique, ou avez-vous pu en produire que quelques-uns, voire l’industrialiser?

TB : L'idée est d'exploiter l'artisanat local. Ici, dans le nord de l'Italie, nous avons des ouvriers vraiment exceptionnels. Nous avons construit un prototype et nous sommes maintenant en mesure de créer une dizaine de chaises en l'espace de 30 jours.

B : En tant que designer, quel est le meilleur conseil que quelqu'un vous a donné?

TB : C’est simple : « Essayez-le! »

B : Et quel est le meilleur conseil que vous pouvez donner en retour?

TB : C’est simple : je passe de « Essayez-le! »à « Prouvez-le! »

B : Si je dois me rendre à Bassano del Grappa, quelle est la chose que je dois absolument découvrir? Un groupe de musique? Une entreprise? Un endroit? Et pourquoi?

TB : Bassano est une petite ville située au pied des montagnes. C'est une ville médiévale. Ses murs, son château et ses parcs sont uniques. Honnêtement, je n'aurais pas d’endroit précis à recommander. À Bassano, tout est beau!

www.puntosoave.it