L'histoire de bureau de Anne-Marie Laflamme et Catherine Métivier, fondatrices de l’atelier b.

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
9
histoire-atelierb

»Consulter les autres histoires de bureau

C'est en 2008 que Catherine et Anne-Marie présentent pour la première fois leur nouvelle ligne de vêtements pour hommes et femmes. En septembre 2011, elles ouvrent l'atelier b., leur boutique située sur le boulevard Saint-Laurent. Depuis près d'un mois, on peut aussi visiter leur boutique en ligne.

atelier-b.ca
twitter.com/atelierbmtl
facebook.com/atelier.b.montreal

Votre emploi actuel:
Designers associées chez atelier b.
Anne-Marie est responsable des communications et des ventes, alors que Catherine est responsable de la production et du design graphique.

Dans quelle ville:
Montréal

Le modèle de vos téléphones:
Nous avons toutes les deux des iPhone 4

Le modèle de vos ordinateurs:
Des MacBook Pro 13 po

Un mot pour définir quels types de travailleurs vous êtes:
Anne-Marie est sociable, Catherine est une machine.

De quels outils ne peux-tu pas te passer (applications, logiciels, etc.) ?
Anne-Marie : Je suis pas mal accro à Instagram. C’est mon outil préféré pour communiquer avec les gens qui suivent le travail d’atelier b. C’est une façon sans prétention de présenter les behind the scene, nos inspirations, nos intérêts, et le travail de ceux qui nous influencent. Sinon, je passe beaucoup de temps dans Word à faire de la rédaction.

Catherine : Je passe beaucoup de temps sur Photoshop et Illustrator. Pour gérer la production, j’utilise le boring, mais ô combien utile Excel.
On est aussi toutes les deux très dépendantes à notre agenda Google. Toute notre vie y est, tant personnelle que professionnelle, et on s’y fie complètement. S’il plante, on est totalement déstabilisées.

www.cindyboycephoto.com

undefined

Photo: Cindy Boyce

À quoi ressemble votre espace de travail?
C’est un hybride entre un atelier de couture, une boutique de vêtements, une cuisinette-bar… le tout à aire ouverte. L’espace est organisé autour d’une grande table (31 pieds de long!) en bois massif. C’est autour de cette table qu’on s’installe, le plus souvent avec nos laptops, mais parfois avec des crayons, des rouleaux de papier ou du tissu. Quand on a besoin de plus de concentration, on a une ancienne table de coupe en métal vert qui est installée dans la petite pièce du deuxième étage, au dessus de l’atelier. C’est plein de lumière naturelle, est quand on y est, c’est signe qu’on a besoin de concentration.

Qu'écoutez-vous comme musique en travaillant?
De la musique douce, parce que c’est aussi l’ambiance de la boutique. On aime que l’atelier soit calme et enveloppant. Timber Timbre et Avec pas d’casque y jouent souvent.

Avez-vous une façon d'organiser vos journées pour optimiser votre travail?
De 10 h à midi, la boutique est fermée, alors on en profite pour avoir des rendez-vous et être sur la route. On fait le travail d’atelier qui ne nécessite pas trop de concentration pendant les heures d’ouverture de la boutique. Après les heures d’ouverture, si on n’a pas atteint nos objectifs, on ferme les lumières de la boutique, on s’ouvre une bière, on monte le son, et on reste tard.

Quels trucs donneriez-vous à quelqu’un pour améliorer sa productivité?
Dormir la nuit et… ne pas être en peine d’amour, ça aide.

Tu es meilleur que tes collègues de travail pour:
Anne-Marie : Voir grand.

Catherine : Être réaliste.

Quel est le meilleur conseil qu'on vous a donné?
De nous entourer de gens d’expérience.

Quel est votre meilleur truc pour gagner du temps?
Fermer le Wi-Fi et mettre des écouteurs!

Quelle est votre routine de fin et de début de journée?
Nous sommes aussi colocs depuis près de huit ans, donc on débute et on termine la majorité de nos journées ensemble. On commence habituellement la journée tranquillement par prendre un bon café au lait, en pyjama, pendant qu’on jase de la journée à venir, des choses qui nous stressent (et qui nous empêchent parfois de dormir), et des bonnes idées qu’on a eues pendant la nuit. Le soir, on essaie de se vider la tête des choses stressantes. Si on n’est pas sorties, soit on regarde un film, soit on lit un peu, ou encore on regarde des blogues d’inspiration.

Mis à part ton ordinateur et ton téléphone, de quel gadget ne peux-tu pas te passer?
La machine à espresso : complètement dépendantes.