Chickpea Magazine : bouffe végane pour hipsters

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
79

Combinant des recettes de cuisine végétalienne, de la photographie, des bandes dessinées, des voyages et des trucs et idées, le magazine Chickpea est devenu LA référence gastronomique hipster pour les vegans aux États-Unis. Le magazine possède un esthétisme vintage scandinave qui évoque les années 60. Entrevue avec la rédactrice en chef, Cara Lynne.

Baron: Comment le projet Chickpea a-t-il vu le jour? 
Cara Lynne: L'idée de base provient du blogue de cuisine vegan Hipsterfood (http://hipsterfood.tumblr.com). La demande pour un livre de recettes était forte. Ça a pris la forme de Chickpea, un magazine saisonnier.

B: Comment décririez-vous votre ligne éditoriale? 
CL: Nous recherchons des expériences plutôt que de simples articles sur la nourriture. J'aime les longs essais photographiques axés sur un ingrédient ou sur un pique-nique estival d'après-midi. Nous trouvons l’inspiration à travers les saisons et les plats locaux, autant que possible. Le contenu doit toujours refléter notre mission et contribuer à un objectif de durabilité.

B: Quelle est la réaction du public? 
CL: Au début, je croyais que les gens ne savaient pas quoi en penser, parce que c'est vraiment un méli-mélo de nombreux types de publications. C'est un peu comme un livre de recettes, ou un de ces livres avec de la photographie qu’on feuillette à la table d’un café; c’est aussi un genre de fanzine... c’est tout cela à la fois. Nous observons une augmentation de nos ventes à la fois dans les magasins généraux, dans les boutiques d'artisanat, dans les commerces et lors des évènements.

B: Pourquoi avoir choisi le média imprimé et quel papier utilisez-vous? 
CL: Nous aimons l'imprimé parce que c'est quelque chose de permanent. Ce n'est pas comme ce que vous pouvez voir sur Pinterest et que vous oubliez une heure après. Nous utilisons également une meilleure qualité de papier que la majorité des magazines. Plus tard, nous voulons que les gens voient Chickpea comme une référence dans son domaine.

B: Qu’elle est votre stratégie de vente et de croissance? Publicité ou comarquage?
CL: En fait, j'ai été surprise de voir la vitesse à laquelle nous grandissons. Quatre personnes seulement travaillent sur la réalisation d'un numéro. Nous avons aussi travaillé avec des détaillants de plus en plus gros et ça a aussi été une grande source de croissance pour nous. En ce qui concerne la publicité, nous n'y avons pas consacré beaucoup de temps en 2012. Nous avons fait assez de ventes pour payer certaines factures, mais je ne vois pas la publicité comme une source principale de revenus pour nous. Nous ne prévoyons pas en vendre à long terme. Par contre, nous travaillons la publicité pour notre blogue, qui est étroitement liée au magazine et qui est aussi une bonne source de revenus.

B: Avez-vous quelques projets à venir prochainement?
CL: Pour 2013, je suis très heureuse de travailler avec quelques personnes issues d’un peu partout aux États-Unis pour créer des « magazines régionaux », qui seront exclusifs à leur État d’origine et imprimés en petit tirage. Chaque État recèle des entreprises locales, des artistes spécifiques à la région et plus encore. Je pense que ça va être quelque chose de vraiment unique et amusant à développer. Nous sommes également en train de préparer une application du magazine qui sera disponible sur les tablettes. Nous espérons que les gens vont aimer ça!

chickpeamagazine.com