La hiérarchie de la to do list

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
1

»LIRE LES AUTRES CHRONIQUE

Chaque jour, je renouvelle la liste des choses à faire que J'AIMERAIS bien accomplir durant la journée. Dépendant de l'ambition que j'ai en me levant, je n'en réalise que la moitié, la plupart du temps.

Pendant longtemps, je m'en suis voulu de ne pas être capable de suivre les listes que je me fixais. Faut dire que j'étais peut-être un peu trop ambitieux dans mes listes. Un jour, quelqu'un m'expliqua que sa méthode était de classer ses tâches selon les catégories « importante, mais pas pressante » et « pressante, mais pas importante ». On peut aussi ajouter à ça les étiquettes « importante et pressante » et « pas importante ni pressante ». À la base, ce qui importait dans cet exercice était qu’il me permette de déceler, à travers mes longues listes, les tâches à accomplir au cours de la journée. Après avoir fait mes devoirs, je me suis mis à me demander: « Est-il plus important de commencer par les tâches importantes ou par les tâches pressantes? » Décidément, j'aimais créer de la confusion pour rien. J'ai vite réalisé qu’une tâche pressante est toujours pressante. Peu importe qu’elle soit importante ou non. Elle doit être faite dès que possible. La tâche importante mais pas pressante deviendra vite une tâche pressante, donc patience!

Cette technique m'a aidé à mettre de l'ordre dans mes listes. Mes précieuses listes. Je faisais des listes dans mon téléphone intelligent, sur un bout de papier déchiré, dans un carnet. C'était mon deuxième problème. Ça devenait chaotique et je n'y accordais plus d'importance. J'ai donc décidé de n'utiliser qu'un seul endroit pour écrire toutes mes listes. Je me suis donc acheté un calepin, qui n’est dédié qu'à cette seule fonction. Il est toujours sur mon bureau, à côté de mon ordinateur. Je préfère le bon vieux crayon et le carnet aux applications pour téléphone. Cela me permet de mieux visualiser le tout.

Finalement, je continue quand même à dresser des listes démesurées de tâches à accomplir, mais ce n'est pas grave puisque le but est seulement de me tenir au courant de ce qu’il me reste à faire. Ainsi, chaque matin (ou presque), je regarde les tâches qui n'ont pas été exécutées la veille, et j'ajuste la liste de la journée en commençant par les tâches les plus pressantes, évidemment. Bien sûr, rien ne vous oblige à faire une liste tous les matins; tout dépend de votre horaire.

Maintenant, je dois travailler à éviter de procrastiner et à réellement suivre ma liste... chose qui n'est pas gagnée d'avance!