Gather Journal : donner la parole aux aliments

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
1

Certains aliments ou plats nous tiennent à cœur et nous transportent dans un monde riche en émotions et en souvenirs. Gather Journal, basé à New York, est un magazine semestriel de gastronomie qui laisse la nourriture nous raconter l'histoire de ce lien si fort qui nous unit à elle. Entrevue avec Fiorella Valdesolo, éditrice.

Baron: Comment le projet Gather Journal a-t-il pris vie? 

Fiorella Valdesolo : Nous avons lancé Gather Journalàl'été 2012. Notre objectif était de créer une publication qui serait à la fois incroyablement belle, et tout à fait pratique. Chaque numéro est conçu pour avoir une durée de vie supérieure à celle des magazines traditionnels. Vous pouvez le feuilleter encore et encore pour y trouver de l'inspiration et des idées. De nombreux magazines étaient disponibles, mais aucun n’était en mesure de réussir à marier un caractère innovateur, une conception visuelle haut de gamme, une écriture de qualité, des idées de cuisine terre-à-terre et des conseils. C'est le créneau que nous espérons combler.

B: Quelle est la réaction du public? 

FV: La réaction du public a été plus forte et plus positive que nous n’aurions jamais pu l’espérer. Les gens aiment admirer de belles images provocantes et conceptuelles, puis se laisser entraîner vers les textes et les recettes. C’est très gratifiant de recevoir tous ces commentaires positifs.
B: Pourquoi avoir choisi le média imprimé et quel papier utilisez-vous? 

FV: Michelle et moi avons travaillé très longtemps dans cette industrie (NylonDominoMartha Stewart Living, The New York Times Magazine, New York, The Land of Nod et plusieurs autres), nous faisons donc preuve d’une compréhension profonde de ce milieu. Plus important encore, nous adorons tout simplement le fait d’imprimer. Il y a quelque chose d'unique, de tangible dans le fait de tourner une page réelle, qui ne peut pas être reproduite dans le monde virtuel. Il y a aussi un sentiment de longévité qui vient avec l'imprimé, qui est destiné à être placé dans une étagère. Nous avons passé beaucoup de temps avec notre imprimeur pour trouver le papier capable de transmettre notre passion à nos lecteurs.

Pour la couverture, nous avons choisi une toile texturée, sans aucun gloss, qui est adaptée au format de journal et qui laisse une impression agréable au toucher. Pour l'intérieur, nous avons trouvé un papier qui permet de bien préserver l'encre et qui constitue le véhicule idéal pour reproduire les images culinaires. La typographie (police avec empattement, linéale et une police condensée) reflète la personnalité de la publication: actuel et cool, mais aussi intemporel. Nous privilégions la lisibilité.

B: Comment décririez-vous votre ligne éditoriale? 

FV: Chaque numéro a un thème, un mot qui inspire le contenu et les textes, parfois de manière plus abstraite. La première édition avait pour thème le mot « flottant », qui s'est traduit par une série de plats légers comme l'air, tant dans leur apparence que dans leur exécution. Pour notre deuxième édition, le mot choisi était « traces », qui a revêti une multitude de significations, tant pour les yeux que pour le palais. Nous traitons les aliments comme des raconteurs d'histoire, liés à des souvenirs et à des expériences. Il n'y a pas plus grande forme d'expression ! Notre but ultime est que nos paroles et nos recettes inspirent un sentiment d'émerveillement, un sourire, et surtout, qu’ils donnent envie de cuisiner et de se rassembler autour d’un bon repas.

B: Qu’elle est votre stratégie de vente et de croissance? Publicité ou comarquage?

FV: Certains pensaient que nous étions folles de nous lancer dans l'imprimé, mais nous avons été agréablement surprises de découvrir que beaucoup de gens partagent notre obsession pour le papier. Pour ce premier numéro, nous avons commencé avec un tirage de 1 500 exemplaires qui se sont rapidement vendus ; nous avons donc augmenté le tirage à 3 000. Pour notre deuxième édition (automne / hiver), nous avons doublé le tirage et en avons produit 6 000 exemplaires. Notre liste des revendeurs nationaux et internationaux continue de croître. Le magazine est maintenant offert dans un grand nombre de petites boutiques ainsi que dans de grandes chaînes de magasins comme Anthropologie et West Elm. Avec la publicité, nous adoptons une approche traditionnelle : vente de pages de publicité ou commandites. Par contre, nous limitons le nombre d’annonces que nous acceptons de publier et nous choisissons des entreprises qui partagent la philosophie du magazine.

B: Pouvez-vous partager une recette avec nous?

FV: La recette que nous préparons actuellement dans notre cuisine est une recette de champignons sur pain grillé.

Champignons sur pain grillé
Pour 6 personnes

1/3 tasse (80 ml) de crème sûre
1/2 c. à soupe (7 ml) de farine tout usage
4 oignons verts, hachés
1 1/2 c. à soupe (25 ml) de beurre non salé

1/4 c. à thé (1 ml) chacun de sel et de poivre
1/2 tasse (125 ml) de crème épaisse (35 %)
1/3 tasse (80 ml) + 2 c. à soupe de Parmigiano Reggiano finement râpé
3-4 c. à soupe (45-60 ml) d’huile d’olive extra-vierge
10 champignons sauvages ( maitake, trompettes, etc.) séparés en petits bouquets
1 gousse d'ail, hachée finement
3 c. à soupe (45 ml) de persil plat haché
6 tranches de pain à griller

1-     Fouettez la crème sure et la farine ensemble dans un petit bol.

2-     Dans une poêle, faites cuire les oignons verts, le beurre et 1/4 c. à thé de sel et de poivre, jusqu'à que les oignons verts soient tendres. Ajoutez la crème et laissez mijoter jusqu'à épaississement, pendant environ 2 minutes. Incorporez le mélange de crème sure et faites cuire pendant 1 minute. Retirez du feu et incorporez 1/3 tasse (80 ml) de fromage. (Ce mélange peut être préparé jusqu’à 3 jours à l'avance et conservé au frais jusqu'à ce que vous soyez prêts à le servir.)

3-     Faites chauffer l'huile dans une grande poêle jusqu'à ce qu’elle soit chaude. Ajoutez les champignons, assaisonnez avec le sel et le poivre et faites revenir jusqu'à ce que le tout soit bien doré, soit environ 5 minutes. Ajoutez l'ail et faites cuire1 minute de plus. Incorporez le persil et retirez du feu. Réservez.

4-     Grillez le pain au four ou au grille-pain jusqu'à ce qu’il soit doré, puis réglez le four à « gril » (broil). Disposez les toasts de pain grillé sur une plaque à pâtisserie et nappez-les généreusement du mélange de crème à l’échalote. Saupoudrez du fromage restant. Passez sous le gril jusqu'à ce que le fromage brunisse et fasse des bulles. Garnissez le tout avec les champignons.

gatherjournal.com

facebook.com/GatherJournal