Déni linguistique : l’atout négligé de la francophonie

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
0

La France a un rapport paradoxal avec sa langue. Qui n’a pas participé à un colloque international où les Français s’évertuaient à communiquer dans un (généralement) mauvais anglais tandis que d’autres, dont la langue maternelle n’était pas celle de Molière, s’exprimaient en un parfait français, alors même que l’anglais et le français étaient toutes deux langues de travail. Lire la suite sur lenouveleconomiste.fr