French kiss avec la relève

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
22

Depuis 17 ans, les Francouvertes nous permettent de découvrir les grands artistes francophones qui marqueront le Québec en toute intimité. De Louis-Jean Cormier à Danny Placard, les porte-paroles de l’évènement, les Francouvertes ont servis de cupidon entre les artistes locaux et les amateurs de musique québécoise. Baron Mag vous propose trois artistes qui sauront vous attendrir.

Babylones :

Né des cendres du défunt groupe rock aux teintes psychédéliques Erewhon, Babylones est l’un des groupes qui risquent d’enflammer Le Lion d’Or. Même si leur rock s’est assagi et que leurs mélodies sont plus pop, la même sincérité est ressentie dans leur pièce. La poésie de Benoit Philie, chanteur et guitariste du groupe, s’est affinée, recélant d’émotions pures, surtout lorsqu’il traite de la nostalgie de l’enfance perdue.

En concert le 25 mars
Pour découvrir, cliquez ici.

Marcie

L’artiste folk aux teintes country risque de surprendre à la 17ième édition des Francouvertes. Moins connue sur la scène montréalaise que plusieurs de ses compétiteurs, elle est originaire de Jonquière. Marcie saura conquérir ses plus grands détracteurs grâce à sa présence sur scène. Non seulement ses spectacles sont soigneusement élaborés avec Pierre-Paul Savoie, le chorégraphe derrière la grandiose pièce Danse Lhasa Danse, mais Marcie exulte un charme envoutant.

En concert le 18 mars
Pour découvrir, cliquez ici.

Dead Obies :

Peu de groupes hip-hop émergeants connaissent un aussi grand succès d’estime que Dead Obies. Fort de quelques EP, leur premier album devrait sortir en avril. Le groupe est le parfait reflet de son temps. Dead Obies rap en « franglais » sur des beats Piu Piu, genre d’hip-hop expérimental influencé par J-Dilla. La production de leurs pièces est signé par VNCE, l’auteur de l’un des meilleurs « beat tapes » sorti l’an passé, intitulé 001.

En concert le 18 février
Pour découvrir, cliquez ici.