Barbershop à l'essai: Incursion chez des barbiers de Montréal

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
7
DC_NicolasGauthier

Par Marie des neiges Magnan
Photos : Daphné Caron

Pour notre première collaboration avec le magazine Baron, nous avons décidé de nous prêter au jeu et de suivre la thématique du barbershop. Nous sommes donc allés faire un petit tour sur la rue Beaubien à Montréal, royaume des salons de barbier. C’était l’occasion pour nous de vous présenter nos hommes, qui normalement travaillent dans l’ombre de leur outil électronique de prédilection, et pour nous, curieuses insatiables, de pénétrer dans cet univers interdit aux femmes.


SALON LÉOPOLD
2325 rue Beaubien Est, 514.507.2322

DC_MaximeCharron

MAXIME CHARRON
Réalisateur- Photographe
Même si le salon n’a pas encore un an, l’endroit a déjà beaucoup de vécu en tant que barbershop. En effet, l’ancien salon de barbier a été tenu 54 ans par le même propriétaire. Repère de boxeurs, c’est là qu’ils se faisaient faire une beauté et que les paris de boxe étaient lancés. Le salon de coiffure a été rénové en conservant certains éléments d’époque et, du coup, son âme vintage. Et Léopold, c’est le grand-père du propriétaire, on peut même voir une photo noir et blanc de lui accrochée au mur!

Le propriétaire a tenté de recréer l’ambiance d’autrefois en gardant plusieurs éléments de l’ancien barbershop. Par contre, le salon est encore tout jeune, a-t-il gardé sa veille âme?
MC : D’une certaine façon, puisque des vestiges comme les comptoirs, les lampes, les éviers et certaines structures sont toujours en place. Mais aussi, puisque les histoires et les souvenirs continuent d’y vivre, grâce à plusieurs fils et filles d’anciens clients qui viennent s’y faire couper les cheveux et racontent leurs anecdotes en lien avec le lieu. Vous devrez vous asseoir sur l’une de ses chaises pour en apprendre plus!


MAS FLOW BARBERSHOP
1770 rue Beaubien Est, 514.509.3569

DC_NicolasGauthier

NICOLAS GAUTHIER
Photographe - Caméraman - Monteur
C’est un peu naïvement que nous nous sommes retrouvés dans un barbershop plutôt latino. Derrière l’ombre des vitres teintées se tenait une petite gang de gars au langage coloré, qui nous trouvait pas mal spéciaux, mais qui, tout de même, n’a pas hésité à nous recevoir chez eux.

Le babershop Mas Flow est assez particulier. Peux-tu nous décrire l’ambiance?
NG : Lorsqu’on y entre, il n’y a pas de comptoir d’accueil. On arrive directement en plein milieu de la pièce, entre les clients qui attendent sur une longue banquette en cuir capitonnée, et tous les barbiers à l’œuvre. La musique est forte et les gens parlent fort. J’étais le seul blanc de la place. Il y avait un certain malaise au début, mais les gars ont fait des farces ; ils dansaient, ils se taquinaient et ça me faisait rire. Ils sont très proches les uns des autres et j’ai trouvé ça beau.

DC_SimonWalsh

LES MECS CHEVEUX
212 rue Beaubien Est, 514.271.2622

SIMON WALSH
Directeur technique - Designer web - Développeur
Nous ne pouvions passer à côté de ce barbier bien reconnu, for men only. Son décor est effectivement très masculin, l’ambiance y est feutrée et les rumeurs n’ont pas été démenties, car c’est cocktail à la main que nous avons commencé notre aventure.

La réputation du barbershop Les Mecs est fondée sur une atmosphère masculine et jazzy. T’es-tu senti plus mâle pendant ta coupe?
SW : Vraiment! En fait, dès que tu mets les pieds dans le salon, tu constates que l’éclairage tamisé, le bar bien rempli et la musique te transportent dans un univers différent du salon de coiffure habituel. Je me suis senti comme si j’avais atterri dans un club privé pour hommes. Mais bon, il y a une limite à se sentir extra viril quand on n’a pas vraiment de barbe…

Pour en savoir plus sur l’expérience des gars, pour voir le making of de leur transformation beauté et le résultat final, rendez-vous sur :
www.curiousmontreal.com/creatif/baron