Le dynamisme d’affaires de Rouyn-Noranda

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
12

Reconnue comme un milieu culturel en pleine effervescence, avec des événements comme le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, le Festival de musique émergente et le Festival du DocuMenteur, Rouyn-Noranda est aussi une région touchée par un dynamisme d’entrepreneuriat.

Selon une étude réalisée par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) auprès de 100 villes canadiennes, Rouyn-Noranda (RN) se classe au septième rang des municipalités les plus dynamiques en matière d’entrepreneuriat au Canada. Ce dynamisme vient en partie du fait que Rouyn et l’Abitibi-Témiscamingue (AT) ont souvent dû composer avec leur éloignement et chercher à stimuler leur propre moteur économique sans compter sur l’aide des grands centres comme Montréal ou Québec. Rouyn-Noranda a su se démarquer dans le secteur des services et du tourisme malgré la problématique de l’exode de la jeunesse vers la métropole.

Pourtant, c’est cette même jeunesse qui revient en Abitibi pour ouvrir des cafés et des salles de spectacles, pour fonder des festivals et des compagnies d’alimentation à base de produits du terroir et pour faire de l’écotourisme.

Le boom minier et l’annonce du Plan Nord ont aussi joué un rôle dans l’effervescence économique de la région. Grâce à ces développements, diverses entreprises témiscabitibiennes du milieu entreprises témiscabitibiennes du milieu des technologies ont eu le champ libre pour créer des applications et outils destinés aux compagnies minières.

Les secteurs privés et publics ont aussi instauré de nombreux programmes visant à stimuler l’activité économique de Rouyn-Noranda. CRÉAVENIR (crj-at.qc.ca), mis en place par la caisse Desjardins de Rouyn, appuie la création d’emploi et les initiatives entrepreneuriales des jeunes de 18 à 35 ans à hauteur de 50 000 $ (sur 2 ans). Pour ceux qui reviennent s’installer dans la région, un programme pour étudiants et diplômés de 16 à 35 ans est également disponible. Place aux jeunes (placeauxjeunes.qc.ca) offre des outils, de l’aide financière aux 16 à 35 ans, des ateliers et des conférences pour stimuler la création d’entreprises en région et freiner l’exode des jeunes.

Bref, une jeunesse active, amoureuse de la culture et de la nature, des perspectives d’emploi intéressantes avec 9000 remplacements de travailleurs qui partent à la retraite, selon Emploi Québec, dans les secteurs technique et de l’éducation, ainsi que des programmes pour aider les entrepreneurs : voilà plusieurs conditions gagnantes qui font de Rouyn-Noranda une plaque tournante de l’activité économique de l’Abitibi-Témiscamingue.

Forum jeunesse 2012
Le 9 juin 2012, le Forum jeunesse 2012 a été présenté pour la première fois au Témiscamingue. Cet événement est un lieu de rencontre et de réseautage pour les jeunes de la région (et du reste du Québec). Dans le cadre du forum, Vincent Marissal (journaliste et chroniqueur à La Presse) et Jean Barbe (écrivain) ont présenté une conférence intitulée « De quoi le Québec a-t-il besoin?». Christel Groux (Fédération régionale de l’Union des producteurs agricoles) a mené un atelier sur l’innovation, le contexte économique et social de l’agriculture en Abitibi-Témiscamingue. Le forum a aussi abordé la question des Premières Nations, de la culture et de l’environnement.

Le Forum jeunesse est une initiative de Forum jeunesse de l’Abitibi-Témiscamingue (FJAT), un rendez-vous pour la jeunesse de la région instauré en 2005.