Le polo à vélo

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
2
baron-poloavelo

J’ai été introduit au polo à vélo il y trois ans, sur l’île de Vancouver. En moins de deux minutes, j’ai brisé le vélo qu’un ami m’avait prêté pour la partie et celui d’un adversaire. Alors que je faisais semblant de gémir sur le sol pour ne pas être grondé, je me suis promis de ne plus jamais pratiquer ce sport.

J’ai tenu ma promesse jusqu’à tout récemment. Lorsqu’on m’a proposé d’écrire un dossier sur le polo à vélo, j’y ai vu une invitation céleste pour rétablir mon karma. À travers mes entrevues, je n’ai pas seulement rencontré des dizaines de joueurs fiers de leur sport favori, j’ai aussi pu m’intégrer à une culture ouverte et avant-gardiste.

Difficile de s’imaginer que le polo à vélo sur terrain dur découle d’un sport pratiqué à l’origine uniquement par la noblesse. Pourtant, les racines de ce sport sont ancrées à une époque lointaine où le polo était utilisé pour reproduire des scènes de guerre.

De l’éléphant à la bicyclette

Plusieurs historiens s’entendent pour situer l’origine du polo à cheval au cinquième siècle avant J.-C. La royauté perse s’adonnait à ce sport. Chaque équipe était formée de plus de 100 chevaliers. Ces derniers pouvaient uniquement utiliser des stratégies apprises durant leur entrainement militaire. Ce n’est que lorsque les britanniques ont envahi l’Inde aux alentours du seizième siècle que le polo à été intégré à la culture anglaise.

Alors que le polo sur cheval connait une hausse de popularité foudroyante à travers les colonies britanniques de la fin du dix-neuvième siècle, un cycliste irlandais du nom de Richard J. Mecredy décide de mélanger ses deux plus grandes passions ensemble : le vélo et le polo. Mecredy organise la première partie de polo à vélo en 1891. Les deux équipes présentes étaient The Scalp et l’Ohne Hast C.C.

Jugé peu orthodoxe à ses débuts, le polo à vélo gagne rapidement la reconnaissance des cyclistes et même des joueurs de polo traditionnel. Pour les premiers, le polo à vélo est un moyen social d’utiliser leur bicyclette. Pour les seconds, le sport leur permet de pratiquer alors que leurs chevaux se reposent. L’engouement pour la discipline prend une telle proportion qu’elle est présentée en 1908 aux Jeux olympiques de Londres, à titre de sport de démonstration.

baron-poloavelo2

De la Grande-Bretagne à Seattle  

Seattle est prise d’assaut par la bulle technologique à la fin du vingtième siècle. Pour combler les demandes de livraison des nombreuses compagnies en ligne, comme Kozmo.com, qui vendent ou achètent sous forme de petites commandes, le besoin d’avoir recours à des messagers à vélo décuple dans cette ville de l’état de Washington.

« C’était vraiment une époque incroyable, se remémore Matt Messenger, reconnu comme l’un des fondateurs du polo à vélo sur terrain dur. Tous les messagers à vélo étaient sur la même longueur d’ondes. Nous étions tous jeunes, célibataires et passionnés de vélo. Nous étions à la recherche de nouvelles expériences, de plaisir et d’adrénaline. »

C’est dans ces circonstances uniques que se développe un sport tout aussi particulier. « On a commencé à jouer au polo à vélo entre deux commandes, juste en face de notre poste satellite de la compagnie ENA, raconte Matt Messenger, surnommé « Messman » ou le gourou. On allait jouer dans un stationnement, au dixième étage d’une banque avec une vue sur l’eau. Quelqu’un avait amené des vieux bâtons de croquet que nous avions modifiés avec des béquilles pour les agrandir. Personne ne croyait vraiment que notre passe-temps allait se transformer en un sport concret. »

Peu à peu, ces courriers à vélo commencent à standardiser le jeu, implantant des règles fixes et jouant avec des maillets faits de bambou. Matt Messenger et ses amis ont beau jouer le plus souvent possible, le sport ne réussit pas à rejoindre un plus large public, même dans la communauté des courriers à vélo. Messman avoue même qu’il a dû travailler très fort pour que le sport ne disparaisse pas.

Ce n’est que lorsque Kozmo.com ouvre ses portes à Seattle, vers 1998, et engage la majorité des courriers à vélo dans la ville que le sport connait un gain de popularité. La compagnie, n’ayant jamais connu l’achalandage espéré, ne parvient pas à occuper tous ses courriers. Il se trouve alors toujours une vingtaine de messagers à vélo disponibles pour jouer dans le stationnement.

En 1999, Messman organise le premier Messquarade, une sorte de course à relais à travers la ville de Seattle. Après la course, Messman introduit le polo à vélo aux équipes présentes pour la course. Le Messquarade est depuis considéré comme la première compétition de polo à vélo sur terrain dur.

De Seattle à Montréal

Messman est aujourd’hui fier de s’apercevoir que le polo à vélo sur terrain dur est pratiqué dans presque toutes les grandes métropoles d’Amérique du Nord et d’Europe. Mais il est surtout heureux d’avoir pu contribuer à un mouvement qui rassemble les gens. « Je ressens beaucoup de joie en sachant que le sport que j’aime tant apporte du bonheur à d’autres. Je me sens extrêmement privilégié en ce sens, explique le gourou. »

Au-delà du plaisir que le polo à vélo amène à ses adhérents, Messman croit que si ce sport a connu un tel envol, c’est d’abord et avant tout pour des raisons culturelles. « Je crois que la densification urbaine de nos villes a favorisé notre sport. Nous pouvons maintenant nous déplacer sans voiture. Le vélo prend un plus grand rôle dans notre quotidien. Il devient donc naturel de vouloir trouver des moyens de s’amuser sur notre bicycle, philosophe-t-il. »

Les ligues à travers le Canada

Montréal
Où cela se déroule
Parc des vétérans sur l’avenue Papineau

Quand on peut jouer
Mercredi soir et dimanche après-midi

Particularité de la ligue
Montréal est considérée comme l’une des ligues les moins agressives au Canada. Les joueurs se font rares à Montréal, alors ils se doivent de ne pas effrayer les nouveaux venus par leur rudesse.

Vancouver
Où cela se déroule
Grandview Park sur Commercial Drive et Charles St.

Quand on peut jouer
Les samedis ou quand la température le permet

Particularité de la ligue
La ligue de Vancouver est la plus vieille au Canada. Les joueurs sont souvent très expérimentés. Les nouveaux qui s’ajoutent à la ligue apprennent très vite à devenir bons à cause de la qualité du jeu.

Halifax
Où cela se déroule
Gorsebrook Park près de Lundys Ln.

Quand on peut jouer
Mardi et dimanche, ou quand il y a assez de joueurs disponibles

Particularité de la ligue
Il y a trois ans, la ligue de Halifax était considérée comme le Nascar des hipsters. Cela a rapidement changé. Maintenant, plusieurs joueurs de cette ligue sont des anciens motards ou propriétaires d’établissements de tatouage. Le jeu est rude. Jusqu’à tout récemment, les joueurs pouvaient se lancer leur maillet l’un sur l’autre.

Toronto
Où cela se déroule
Dufferin Grove Park sur Dufferin St.

Quand on peut jouer
Mercredi, jeudi et dimanche

Particularité de la ligue
Le terrain fait partie des plus grands au pays ; il a presque les mêmes proportions qu’une patinoire de la LNH. Le jeu est donc plus aéré et plus fluide. Les joueurs ont aussi la possibilité d’aller plus vite sur leur vélo.