World Press Photo: Vincent Boisot Capture la Semaine de la Mode à Dakar

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
4

La 55e World Press Photo prend d’assaut Montréal du 7 au 30 septembre - une occasion en or de passer en revue les grands enjeux de la planète et les sujets d’actualité qui ont défrayé la manchette en 2011. Cette très prestigieuse expo itinérante, qui récompense plus de 150 des meilleures photographies de presse de l’année (parmi plus de 100 000 clichés soumis au jury), présente encore cette année d’innombrables images qui nous laissent bouche bée : les séquelles du tsunami au Japon, les affrontements violents à la Place Tahrir en Égypte, un panorama sinistre de la petite île d’Utøya en Norvège et bien d’autres.

Dans un registre décidément plus léger, mais tout aussi pertinent, Société Perrier s’est arrêté sur cette image saisissante du photographe français Vincent Boisot, lauréat du deuxième prix dans la catégorie Arts et Spectacles. Boisot, co-fondateur du collectif Riva Press, s’est rendu au Sénégal pour le magazine Le Figaro afin de témoigner de l’effervescence de la Semaine de la Mode à Dakar, considérée par plusieurs comme la vitrine de la mode africaine. Nous avons joint Boisot afin de discuter notamment de son art, de la mode et de l'Afrique moderne.

Vous travaillez beaucoup en Afrique et vos images témoignent d’un continent dynamique et créatif, à mille lieues des clichés habituels de pauvreté, de guerres et de pandémies. C’est important pour vous de dépeindre le continent autrement?
Oui, c’est important. Une grande partie de l’Afrique enchaîne encore aujourd’hui les crises économiques et les conflits. Mais quand on voyage dans ces pays, on rencontre aussi une énergie et une créativité incroyables qui sont très rarement montrées. Dès que j’en ai l’occasion, je mets un coup de projecteur sur cette Afrique qui va de l’avant.

Votre photo primée montre une mannequin entourée de tailleurs à l’œuvre et vêtue d'une robe de la designer Yolande Ngom Mancini. Qui est-elle?
Cette mannequin sénégalaise s’appelle Sachakara Dieng. Elle a une forte personnalité, avec beaucoup de charisme. J’ai tout de suite pensé à elle pour cette photo. Elle y apporte sa vitalité et ce grain de folie que j’espérais capturer!

Aviez-vous prévu une mise en scène? Est-ce que votre présence etcelle de votre caméra ont affecté le quotidien des gens travaillant dans ce petit marché?
J’ai fait une série de photos de mannequins portant des modèles de designers de la fashion week dans différents lieux de Dakar. Pour cette photo, nous sommes allés dans une ruelle d’un marché où sont regroupés des tailleurs. J’avais repéré l’endroit la veille, mais personne n’était au courant de notre venue. Notre présence a évidemment créé l’événement, mais très vite les tailleurs se sont remis au travail, presque comme si de rien n’était.

Considérez-vous qu’il s’agit d’une photo de mode? 
Je ne l’ai pas pensé comme tel. Mon but n’était pas de mettre en valeur un vêtement dans un but commercial. En plus du travail des créateurs, j’ai voulu montrer d’autres choses : les mannequins qui participent à l’événement, les lieux quotidiens de la mode au Sénégal, la ville où se déroule l’événement…

Selon plusieurs participants à la Fashion Week de Dakar, l’Afrique influence grandement le monde occidental en matière de mode. Qu’en dites-vous?
C’est effectivement quelque chose qu’on entend souvent. Des créateurs africains ont parfois l’impression que les stylistes occidentaux reprennent leurs idées sans pouvoir en tirer bénéfice.Adama Paris, l’organisatrice de la Dakar Fashion Week, a donc décidé de créer des Black Fashion Week en Europe. Une première édition a déjà été organisée à Prague. Et sa version parisienne doit se tenir en octobre prochain, juste après la traditionnelle Fashion Week parisienne.

Qui sait, peut-être aurons-nous la chance de voir quelques clichés des Black Fashion Week dans le cadre d'une future expo. Pour le moment, c’est au Marché Bonsecours que se déroule le World Press Photo 2012 – une revue internationale à ne pas manquer!

World Press Photo Montréal, Du 7 au 30 septembre 2012, Marché Bonsecours, 325, De La Commune Est